24 novembre 2020

Road Trip USA #5 Visite du "Saratoga Springs Automobile Museum". Les voitures qui ont fait l'Amérique

C’était avant le Covid, quand on pouvait encore voler vers l’Ouest, visiter New-York et se rendre au plus gros rassemblement de Citroënistes américains à Saratoga Springs. Après avoir vu NYC, des fous des ricains fous de chevrons, Niko nous emmène pour une visite guidée d’un des plus beaux musée automobile des USA. 

Retrouvez le podcast audio de cet article à la fin de cette page

Les premiers épisodes de notre road-trip aux USA sont disponibles ici : 

EP1 : Le rêve américain de Road-Story

EP2 : Un soir à New York

EP3 : De New York à Saratoga Springs, à la rencontre des Citroenistes américains

EP4 : Les américains fous de Citroën

Mon pote Gary

Après 3 jours à Saratoga Springs, l'heure du départ à sonné pour notre petite French Team. Le rassemblement "Citroën Rendez-vous" à sa fin. Mais avant de repartir pour New-York, j'ai rendez-vous avec Gary Magwood pour dire au revoir à tout le monde, prendre un gros petit déj, et visiter le Musée Automobile de Saratoga Springs. 

Bottling Plant 

La visite de ce musée automobile commence par un retour sur les origines de ce beau bâtiment néo-classique construit en 1934. Sur la façade de l’édifice, l’inscription “Saratoga Bottling Plant” rappelle qu’ici on mettait de l’eau en bouteille. Le musée de l’automobile de Saratoga a vu le jour en 1999, avant d’ouvrir ses portes au public en 2002, après des millions de dollars de travaux. La mission de cet endroit est évidemment de préserver, interpréter et d'exposer des voitures d’exception. Mais ici on insiste sur le rôle l’automobile dans l’histoire de l’état de New-York. La première partie de l’exposition traite de l’impact social et économique de cette aventure. 

Les pionniers 

L’occasion est unique de découvrir les dizaines de marques qui constituaient le marché automobile du début du siècle à New York. Rien qu’a Manhattan, ce sont 32 marques qui coexistent entre 1900 et 1920. Des noms tous disparus aujourd’hui, tels que Lancamobile, Wood, Volta Car, America, Simplex… Au total, ce sont des centaines de blasons disséminés dans l’état, dont un à Saratoga, Gagemobile qui survivra de 1902 à 1905. 
Dans les années 20, le marché de l’automobile a littéralement explosé. Si à Détroit, Henry Ford et d’autres s’étaient préparés à répondre à la demande, les constructeurs de New-York n’ont pas senti le vent changer. 
La production en petite série n’était plus adaptée, les voitures trop chères, pas assez fiables et complètement dépassées. 

Les belles américaines

Au fur et à mesure de la progression dans le musée, on redécouvre avec plaisir la production automobile des grandes années. Un étage est consacré aux belles américaines des années 50 à 70. Des véhicules emblématiques, dans une mise en scène frôlant l’anachronisme, ou une réplique de Batmobile pourra côtoyer un des premiers pickup Chevrolet, ou la première Corvette. Gary me rappelle que ce sont ces voitures qui ont fait l’amerique. Pendant qu’il se dirige d’un pas pressé vers l’étage compétition, je continue ma visite.

La mise en scène est claire et de nombreux panneaux explicatifs invitent à se documenter. Un duel Ford/Chevrolet de 1950, rappelle que Toyota et Nissan n’ont pas toujours été là. Au détour d’une allée, une rarissime Dual Ghia motorisée par un V8 Dodge retient mon attention. La voiture se voulait haut de gamme, mais vendue 2000 dollars de trop, sur un marché dominé par les 3 grands, elle n’avait aucune chance. Comme pour Tucker ou peut-être un jour Tesla, s’attaquer aux Big Three n’est pas nécessairement conseillé. Les noms affichés sur les classements des meilleures ventes des années 50, 60 ou 70 sont là pour rappeler que la construction automobile n’est pas une science exacte. 

Jour de tonnerre 

A l’étage compétition, nous sommes accueillis par une Pontiac de NASCAR toute droit sortie de Daytona. Quand je lui demande s' il est déjà allé à Daytona, mon nouveau pote Gary me répond le plus naturellement du monde : “ouais mec, j’ai couru quelques fois là bas”. Je découvre alors que mon guide a couru avec Kéké Rosberg ou encore Gilles Villeneuve en Formule Atlantic. Champion de Formule Ford, Gary connaîtra une carrière éclectique, alternant monoplace et championnats de production. Gary Magwood finira par créer sa propre école de pilotage. Le sourire barre son visage devant chaque voiture exposée.

A cet étage qui rend hommage à la compétition dans l'État de New York, il y a un peu de tout. Un proto Lola des Le Mans Series fait face à une monoplace Maserati V8 de 1935. Typiquement américain, un engin bardé d’immenses ailerons trône dans le hall, après avoir vaincu la course de côte de Pikes Peak. Les monoplaces s’alignent sur deux rangées, surplombées par les blousons de pilotes, photos signées ou casques, ayant appartenu aux plus grands. 

L’automobile autrement 

Après avoir revisité l’histoire de l’automobile américaine, industrielle et sur circuit, on pourra terminer par un focus sur le design des années 50. Ici on revient sur la culture futuriste qui caractérisait cette époque. Des voitures volantes imaginées dans les bande dessinées, la voiture autonome munie de réacteurs nucléaires et l'influence de cette imagination débordante sur la production de série. C’est passionnant, mais en plus c’est beau, les dessins étant magnifiques de nostalgie. 
Le musée de l’automobile de Saratoga mérite le détour, car on y apprend plein de choses,en prenant pour point de départ l’histoire de l’auto dans l'État de New York. On entre alors dans un voyage dans le temps agréable, qui vous fera traverser les décennies sur la banquette moelleuse d’une Cadillac. 

SAM 110 Avenue of the Pines, Saratoga Springs, NY12866
Le Musée de Saratoga est ouvert de 10h à 17h. 
Adultes:  8,50 $ 
Enfants : gratuit 
Janvier - mars: OUVERT du mercredi au dimanche           
Avril - décembre: OUVERT du   mardi au dimanche  
ÉTÉ - OUVERT 7 jours sur 7                       

Merci à Hervé Katz, Gary Magwood 
Images : Nicolas Laperruque 

Les podcasts de Road Story sont disponibles sur notre chaîne Podomatic

- Mais également sur Itunes en recherchant "Road story"

- Mais également sur Spotify en recherchant "Road story"

- Mais également sur Deezer en recherchant "Road story"

 

 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


21 février 2021 Histoires d'auto

La grande épopée de la première Citroën DS aux USA 

La marque Citroën a toujours eu une relation particulière avec les Etats-Unis. Mais en 1955 quand le constructeur présente sa DS au Salon de Paris, l’heure est à l’euphorie. Alors po

> LIRE


27 janvier 2021 Histoires d'auto

Designer chez RAM à Detroit, il roule en Lada Niva aux USA

Adam est Designer extérieur chez RAM Trucks à Detroit. Mais c’est aussi un vrai passionné et un fin connaisseur de la chose automobile. La preuve? Il roule en Lada Niva aux USA ! Il nous a raco

> LIRE


09 janvier 2021 On en parle

Nous avons affronté Turbo dans un duel essence/hybride rechargeable en Kia XCeed

C’est la dernière polémique, les hybrides rechargeables seraient plus polluantes et moins économiques que les versions essence classiques. Mais qu’en est-il réellement? Nous avons

> LIRE


06 décembre 2020 Histoires de courses

Il roule en Citroën Visa à New York

Kim est fou de Citroën, américain, et roule tous les jours en Visa à NYC. Evidemment ce modèle n’a jamais été commercialisé sur le sol des Etats-unis. Alors

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter