01 août 2021

Alfa Romeo Alfasud Sprint 6C : un prototype oublié du Groupe B !

À une époque où Alfa-Romeo rêvait encore de compétition, les ingénieurs d’Arese ont étudié une possible arrivée du constructeur italien dans le Championnat du Monde des Rallyes. Dès 1982, et contre toute attente, deux prototypes d’Alfasud Sprint sont développés. Mais l’aventure de la belle italienne tourne court. Le projet est abandonné et tombe rapidement dans l’oubli, la marque préférant s'orienter vers le circuit avec sa redoutable 75 Turbo Evoluzione IMSA

 

1982. En cette période, le temps est beau, le ciel est bleu, et Alfa-Romeo veut venir jouer les trouble-fêtes dans la catégorie reine du rallye, fraichement renommée Groupe B. Le 1er janvier 1978, la Fédération Internationale de l’Automobile annonce la fin des groupes numérotés en compétition. Depuis 1961, les catégories sont caractérisées par des chiffres (Groupe 1 = Tourisme de série ; Groupe 2 = Tourisme modifié ; Groupe 3 = Grand Tourisme de série ; Groupe 4 = Grand Tourisme modifié ; et ainsi de suite).

 

Des rêves de Groupe B jamais exaucés

À partir de cette annonce, les constructeurs disposent de 5 années pour préparer leurs futurs modèles aux nouvelles spécifications. Le rallye comporte désormais 3 catégories : le Groupe N, pour les voitures de tourisme modifiées (en remplacement du groupe 1), le Groupe A (en lieu et place du Groupe 2), et le Groupe B, la catégorie reine, l’évolution des Groupes 4 et 5 (voitures de sport). La nouvelle réglementation entre donc en vigueur au 1er janvier 1983, mais les constructeurs peuvent engager dès 1982 des prototypes pour tester en conditions réelles leurs futurs monstres de puissance.

En 1982, à l’aube de la nouvelle réglementation, seuls Citroën et Audi s'engagent en Groupe B, avec respectivement les Visa et Quattro. Cette même année, nombre de constructeurs développent des modèles en vue d’intégrer la catégorie reine l’année suivante. Alfa Romeo en fait partie, et met au point une version course de son Alfasud Sprint.

 

Deux mystérieux prototypes

Le développement des Alfasud Sprint 6C est confié à Autodelta, tandis que Zagato s’occupe de la construction. Un premier prototype est dévoilé à la presse sur l’autodrome de Monza. Quelques semaines plus tard, le public le découvre sous les projecteurs du Salon de Paris, en octobre 1982.

Outre une caisse bodybuildée à l’extrême et un imposant spoiler, les principales modifications se trouvent sous la carrosserie. La belle italienne abandonne la traction avant au profit de la propulsion. Côté motorisation, le boxer 4 cylindres situé sur le train avant est remplacé par le V6 de 2.5 litres de la GTV6, placé en position centrale. De quoi offrir à l’Alfasud une puissance supérieur à 150 chevaux et une vitesse de pointe de 215 km/h, pour un poids contenu sous la tonne.

Le premier prototype retrouvé dans les réserves du musée Alfa Romeo

 

À l’extérieur, difficile de faire le lien avec un exemplaire de série. Les rétroviseurs effilés et le logo « Sprint 6C » apposé sur l’imposant aileron complètent la panoplie esthétique.

Même s’il a été réalisé avant la sortie de l’Alfasud série 2, ce premier exemplaire en adopte les caractéristiques, excepté la colonne de direction et les poignées de portes intérieur. Malgré tout, l’Alfasud Sprint reste reconnaissable. La 6C conserve notamment la lunette arrière et le tableau de bord du modèle de série.

Le premier prototype retrouvé dans les réserves du musée Alfa Romeo

 

Quelques mois plus tard apparaissent des photos d’un second prototype. Ce dernier est nettement plus agressif, avec notamment un spoiler plus imposant, deux sorties d’échappement séparées, et des feux intégrés directement dans le hayon, qui perd au passage son sticker « Sprint 6C ».

Les rétroviseurs aérodynamiques du premier prototype sont remplacés par un unique rétroviseur emprunté à l’Alfasud série 2. Les éléments omis sur le précédent exemplaire (NDLR : la colonne de direction et les poignées de portes) ont été mis à jour. La sellerie intérieure fait également peau neuve, passant du rouge au noir. À l’avant du véhicule, le logo reçoit un contour chromé, et le pare-chocs est équipé d’antibrouillards.

Moteur d’exception, charme latin, comportement de voiture de compétition, agressivité certaine, tous les ingrédients étaient bons pour réconcilier celles et ceux qui doutaient encore des capacités de la marque au trèfle. Malgré toutes ces cases cochées, le projet n’ira jamais au bout. Les deux Alfasud Sprint 6C resteront uniques, et les 200 versions civiles nécessaires à l’homologation du bolide ne verront jamais le jour… Néanmoins, il semblerait que les panneaux de carrosserie aient inspiré Autodelta pour la réalisation de la Sprint Trofeo Europa, une coupe mono-modèle apparue en 1983 et réservée aux Alfasud Sprint. C'est au moins ça de pris. Aujourd'hui, les prototypes sont conservés dans les réserves du Museo Storico d'Arese.

 

Source : Sprint6C.com

Crédits : Marlon Lemmens, Museo Storico 

Raphaël Crabos / lefouduvolant.fr

 

 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


18 juillet 2021 Histoires de courses

Volvo S60 M-Sport, la voiture de rallye aux 17 ans de carrière

De tous temps, en rallye il fallait des autos de reconnaissance. Plus ou moins proches de la série ou des modèles de compétition, seule quelques rares modèles ont eu une durée de vie de

> LIRE


02 mai 2021 Histoires d'achats

20 000 kilomètres de bonheur en BMW 1800

Xavier nous raconte ses débuts avec son frère dans la monde de l’ancienne. Un début en fanfare avec l'achat d'une BMW 1800 pour en faire une auto de rallye

> LIRE


04 mars 2021 Histoires de courses

Capone, le champion d’Europe de Rallye 1984 plus vite que Toivonen

La «vie maudite» de Carlo Capone a inspiré un film joué par Stefano Accorsi: on le trouve à la location sur les chaines à la demande sous le titre ; » Rapide c

> LIRE


26 janvier 2021 Histoires d'auto

Dustin Hoffman et l'Alfa Roméo Duetto du film "le lauréat "

On  se retrouve pour parler du Spider Alfa Roméo et plus particulièrement de celui de Dustin Hoffman dans le film "le lauréat"   {

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter