18 juillet 2021

Volvo S60 M-Sport, la voiture de rallye aux 17 ans de carrière

De tous temps, en rallye il fallait des autos de reconnaissance. Plus ou moins proches de la série ou des modèles de compétition, seule quelques rares modèles ont eu une durée de vie de presque 20 ans. La Volvo s60 T5 AWD fait partie de celles-ci.

 

Histoire de la conception de la S60 RECCE

L’histoire de cette voiture remonte à l'époque où Volvo appartenait à PAG «Premier Automotive Group», le département de luxe de Ford. La marque Suédoise était la seule à avoir un modèle avec une transmission intégrale permanente adaptée aux conditions de « reconnaissance » du WRC :  la Volvo S60 AWD avait en plus un moteur turbo puissant (5 cylindres 2.4).

En expert qu’il est c’est lui qui a mis la berline de Göteborg à l'épreuve du rallye à la fin des années 2000. Volvo a conclu directement avec Malcolm Wilson lui-même un contrat de partenaire officiel de fourniture des voitures de reconnaissance.  A cette époque M-Sport avait mis de côté en compétition l’Escort Cosworth pour la remplacer par la Focus.

A l’époque, la version course de l'Escort Cosworth était toujours basée sur un groupe A modifié et les voitures de reconnaissances étaient elles aussi des Escort Cosworth. Avec le début de l'ère de la Focus WRC en compétition, les versions de reconnaissance des Escort Cosworth devaient elles aussi être écartées. Ainsi de nouvelles voitures de reconnaissance devaient être produites, cependant, selon la réglementation, elles devaient être basées sur une voiture de grande production. Ford n'avait aucun modèle possédant une transmission intégrale dans sa gamme. 

Malcom Wilson a donc cherché dans les autres marques du groupe Ford ce qu’il pouvait trouver. Il a alors découvert que Volvo développait la S60 AWD. Malcolm Wilson alors patron de M-sport, avait aussi été pilote en championnat du monde dans la spectaculaire groupe B MG Metro 6R4. Wilson a pris son baluchon sur son épaule et est parti direction Göteborg pour conduire un prototype de la nouvelle s60 à transmission intégrale. Les essais se dérouleront sur les îles du petit archipel situé au large de Göteborg. Emballé, il n’hésite pas à en commander six exemplaires. Elles seront livrées moins de 6 mois après au siège de l'équipe à Cumbria, dans le nord de l'Angleterre. Là, les Anglais se sont mis au travail pendant six semaines pour les préparer et les rendre aptes à devenir des véhicules de reconnaissance, ces fameuses RECCE. Les suspensions ont dû être renforcées, la garde au sol augmentée, et un carter en aluminium complet installé pour protéger les dessous de la bête. L'intérieur a été considérablement allégé, sans toutefois jeter la climatisation et le système audio. Un volant plus léger sans klaxon ni airbag est installé, de nombreuses pièces en carbone et une instrumentation ultra complète assurent une ambiance intérieure très rallye. La structure de la Recce-S60 sera également renforcée par un arceau de sécurité, tant pour rigidifier la caisse que pour la rendre plus sécurisante en cas de sortie de route.

En générale les reconnaissances préparatoires aux rallyes s'étalent sur trois jours et les pilotes ne sont pas autorisés à rouler à plus de 80 km / h. Tout comme les équipes de Formule 1 qui ont leur propre équipe de test, les équipes de rallye ont leur propre département de reconnaissance. Chaque équipage en WRC a deux voitures de reconnaissance à sa disposition. La seconde est la voiture de dépannage :  au cas où la voiture principale aurait un problème.

Ces trois jours écoulés, les reconnaissances sont terminées, mais les Volvo S60 restent toujours en service. Pendant le rallye, elles servent aux ouvreurs, s'ils sont autorisés. 

Ce qui a fait de la S60 une voiture de rallye.

Quand M-Sport décide d’utiliser la S60, il n’existe pas de pièces de rallye pour cette auto. Compte tenu de la rareté des pièces, les hommes de M-Sport ont dû eux-mêmes créer les pièces nécessaires. Andrew Wheatley raconte que le processus de transformation d'une Volvo « normale » en une « nouvelle » RECCE Volvo prend environ deux mois. La première à réaliser a été la plus difficile : « lorsque nous avons amené la première Volvo à l'atelier, nous avons essayé de retirer certains panneaux inutiles de la carrosserie, mais nous n'y sommes pas parvenus. L'acier était si dur qu'il a fait fondre les forets ! «,

« Le châssis de la Volvo S60 est très rigide. Il suffisait de mettre un arceau de sécurité et rien d'autre. [...] Après toutes ces années, la carrosserie ne montre toujours aucun signe de torsion. »

L'un des « secrets » de la Volvo S60 est la rigidité de son châssis. Il y a 20 ans, Volvo était l'une des marques qui utilisaient le plus de l'acier à haute résistance dans la construction de ses voitures. Aujourd'hui, cela continue, mais les autres marques ont suivi le (bon) exemple. Ce sont les suspensions qui ont subit des modifications les plus importantes, les amortisseurs de série ont cédé leur place aux suspensions de chez Reiger, très similaires à celles utilisées dans la Ford Focus WRC. En outre, la plupart des éléments de suspension sont si robustes qu'ils n'ont été que renforcés (bras de suspension, jambes de transmission, etc.). Au niveau mécanique, les modifications du moteur et de la boîte de vitesses sont littéralement inexistantes.

« Nous avions ajusté la cartographie moteur pour obtenir plus de couple à bas régime. Nous voulions préserver avant tout la fiabilité. »

Le changement le plus complexe a finalement eu lieu au niveau de la gestion électronique de la transmission intégrale. De série, le système AWD de Volvo favorise l'essieu avant, ce qui rendait la voiture assez peu agile. « Nous avons contacté Volvo pour nous aider à résoudre ce problème. Nous avons emmené les voitures à Göteborg et les ingénieurs de Volvo ont programmé le système Haldex pour que la transmission intégrale soit toujours activée. Nous avons fini par renforcer nos relations avec les techniciens Volvo, et en particulier au début du projet, nous avons beaucoup échangé »

L'anecdote la plus intéressante de ce partenariat entre « l’équipe de rallyes anglaise » et les « suédois de l’usine » s'est déroulée au Rallye de Mexico. "Colin est revenu d'une reconnaissance et nous a dit que la voiture avait un problème. Dans les montées les plus raides, nous avons détecté un problème entre le système Haldex et l'embrayage. Nous avons appelé Volvo et ils nous ont dit que c'était impossible. Ils avaient testé toutes les hypothèses. et il n'y avait aucun défaut ". Une équipe d'ingénieurs de la marque a décidé d’approfondir la question. « Ils m'ont appelé de Suède et m'ont dit qu'ils avaient décidé de tirer avec une S60 une remorque chargée de 2500 kg. Ils l'ont emmené au pied d’une colline, se sont arrêtés et ont démarré plusieurs fois jusqu'à ce que le système cède. Ils ont alors pu détecter le problème. Après moultes remerciements ils ont résolu le problème  et ont modifié les voitures de série. 

Le système AWD de la Volvo S60 a vraiment été le seul souci de M-Sport au cours de ces 17 années de collaboration. « Nous abusons trop d'un système qui n'a pas été conçu pour ce type d'utilisation, mais à part ça… je pense qu’aucune autre voiture ne pourrait supporter ce type de traitement » « Nous avons des voitures de plus de 250 000 km qui ont encore le moteur et la boîte d'usine. »

La flotte se compose de 25 unités, réparties en deux groupes. Il y a un groupe qui fait les rallyes en Europe, retournant au siège de l'équipe après chaque course pour la maintenance. Il y a un deuxième groupe qui fait les rallyes en dehors d'Europe, à savoir l'Australie, le Mexique et l'Argentine. C'est ce deuxième groupe qui souffre le plus, passant même neuf mois dans des conteneurs humides et non ventilés à bord de navires en mer. Une vie bien dure qui s’ajoute aux dégâts inhérents à l’utilisation lors de trois rallyes très éprouvants !

Histoire : Les débuts de la S60

Colin Mc Rae fan de S60

La première utilisation de la S60 en reconnaissance de rallye se déroule pour le rallye de Monte-Carlo. Arrivé à Monaco, Colin MC Rae doit avoir son premier contact avec la Volvo S60. Rendez-vous est pris à côté du mythique tunnel de Monte Carlo, ou passent les Formule 1 en GP. Andrew Wheatley, responsable de M-Sport raconte « Il n'est pas monté dans la voiture très convaincu. Il est allé faire un tour, au bout d'un moment, il repassé devant nous, s'est arrêté et est reparti. Il n'est revenu qu'après plus d'une demi-heure ... »

Lorsque Colin MC Rae s'est arrêté, tout le monde était dans l’expectative quant à sa réaction. Il sort de la voiture, ferme la portière et, au lieu de lancer une blague sur l’auto, il donna une première liste de suggestions d'amélioration. La "baignoire suédoise" avait comme premier fan un des pilotes de rallye les plus rapides de l'histoire. » Colin a été vraiment surpris par la voiture. Il m'a même dit que le bruit du moteur lui rappelait l'Audi quattro Groupe B, en raison de l'architecture du moteur ». Désormais, personne d'autre n'a touché à cette « Recce ». C'était la « reconnaissance » de Colin MC Rae.

Sacré Carlos 

« Carlos (Sainz) avait une équipe d’ouvreurs Espagnols qui mettaient à jours ses notes sur les étapes. Nous ne pouvions pas les distinguer les uns des autres tellement ils se ressemblaient. Nous les appelions « José A » et « José B ». C'était impressionnant, ils fumaient du début à la fin des étapes. La voiture ressemblait à un cendrier sur roues ! Personne d'autre ne pouvait monter dans cette voiture. Carlos, en revanche, a toujours su garder sa voiture impeccable… ».

Francois Bouet 

Merci à cet excellent article d'où j'ai reprise les extraits de l'interview d’Andrew Wheatley, responsable de M-Sport

https://www.razaoautomovel.com/2018/01/volvo-s60-recce-car

Retour

Ces histoires sont pour vous :


02 mai 2021 Histoires d'achats

20 000 kilomètres de bonheur en BMW 1800

Xavier nous raconte ses débuts avec son frère dans la monde de l’ancienne. Un début en fanfare avec l'achat d'une BMW 1800 pour en faire une auto de rallye

> LIRE


04 mars 2021 Histoires de courses

Capone, le champion d’Europe de Rallye 1984 plus vite que Toivonen

La «vie maudite» de Carlo Capone a inspiré un film joué par Stefano Accorsi: on le trouve à la location sur les chaines à la demande sous le titre ; » Rapide c

> LIRE


04 janvier 2021 Histoires de courses

Dakar 2021 : Engagés, favoris, outsiders, 4X4, buggys et début de course, ce qu’il faut savoir.

Peterhansel, Loeb, Sainz, Al-Attiyah, Roma, Ten Brinke, Serradori, ils sont nombreux, sur le papier, à pouvoir prétendre aux victoires d’étapes et pourquoi pas à la victoire finale sur c

> LIRE


28 décembre 2020 Histoires de courses

Ari Vatanen et sa Peugeot 205 T16 au Monte-Carlo 1985. La course de sa vie

Ari Vatanen est une légende. Il suffit de parler Paris-Dakar ou rallyes pour voir son nom surgir dans la conversation. Une légende ça se forge à coup de victoires. Niko va vous raconter le Ral

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter