01 avril 2020

Alfa Romeo 75 Turbo Evoluzione IMSA, la redoutable machine à gagner

Au milieu des années 80, la récente 75 a donné à Alfa Romeo des envies de compétition. La plus démesurée se nommera Turbo Evoluzione IMSA. Dès sa première participation, elle s’empare des trois premières positions au Tour d’Italie Automobile. Avant de réitérer l’exploit l’année suivante…

 

L’année 1985 marquait le 75ème anniversaire d’Alfa Romeo. Pour marquer le coup, la firme italienne a décidé de trouver une remplaçante à sa « Nuova Giulietta », au catalogue depuis 1977. Comment appeler ce nouveau modèle ? La Nuova Nuova Giulietta ? Pas assez accrocheur. Qu’est ce que nous fêtons ? Les 75 ans de la marque ? Le nom était trouvé, ce sera tout simplement la 75.

L’objectif était de moderniser la vieillissante Giulietta de 1977. La tâche est alors confiée au Centro Stile d’Alfa Romeo, dirigé par Ermanno Cressoni. Pour optimiser l’espace, le moteur est placé à l'avant, tandis que la boîte de vitesses et la transmission sont mis à l’arrière. Peu de temps après la version de série, un premier modèle de compétition est dévoilé lors du Salon de Genève 1986.

La Turbo Evoluzione a été spécialement conçue pour obtenir l’homologation en Groupe A dans la catégorie des moins de 3 litres. Pour déterminer la classe d'un moteur suralimenté, il suffit de multiplier sa cylindrée par un coefficient donné (1.7 à l’époque). Pour pouvoir être homologué dans cette catégorie, la cylindrée du bloc moteur a dû être modifiée. Les 1 779 cm3 d’origine donnaient 3,024 litres une fois le coefficient multiplicateur appliqué. La cylindrée a donc dû être revue à la baisse à 1762 cm3. 

Une réduction de cylindrée qui n’avait aucune incidence sur les performances puisque celles-ci étaient gérées en intervenant sur la pression de la suralimentation. La panoplie aérodynamique, à grands renforts de spoilers et de jupes, améliorait le coefficient de pénétration et la vitesse maximale. La 75 Turbo Evoluzione mise au point pour courir en Groupe A était équipée d’une coque allégée et renforcée. Sur la première version, la puissance fut portée à environ 290 chevaux au lieu de 155 chevaux pour la version de série.

En 1988, Alfa Romeo souhaite engager sa berline au Tour d’Italie. Alfa Corse, l'écurie chargée d’engager les voitures en compétition, adapte la déjà radicale 75 Groupe A au règlement IMSA (« International Motor Sport Association »). C’est ainsi qu’est née la plus brutale des berlines de la marque au trèfle : la 75 Turbo Evoluzione IMSA.

En 1988, l’Automobile Club de Turin organise la neuvième édition du Giro d'Italia automobilistico, le Tour d’Italie automobile. En plus des voitures de groupe N et de groupe A, la compétition est ouverte aux monstres du groupe 5 et aux prototypes. Il aura fallu à peine deux mois aux ingénieurs d’Alfa Corse pour développer une voiture aussi redoutable. La mise au point est confiée au pilote d’essai Giorgio Francia, champion d’Allemagne de Formule 3 en 1974 et pilote éclair en Formule 1 : un seul Grand Prix avec Martini Racing sur Brabham BT45B en 1977, et un second avec Osella F1 sur une FA1B en 1981.

Le règlement IMSA offrant une grande liberté, de nombreuses modifications ont pu être apportées à la voiture. Les voies ont été élargies, des extensions d'ailes recouvrent les roues ultra larges, et un plus grand spoiler en fibre de carbone a été apposé sur le coffre. Le poids a également été revu à la baisse par rapport au modèle de série, avec seulement 960 kgs sur la balance. Côté puissance, le quatre cylindres en ligne développait 335 ch dans sa version 1988, et jusqu’à 400 ch l’année suivante.

Le Tour d’Italie automobile était une épreuve complète. Les manches sur circuits (Monza, Misano, Varano et Vallelunga) étaient combinées à des spéciales routières appartenant aux plus importants rallyes nationaux et internationaux. Ce n’est donc pas un hasard si chaque équipage était composé d’un spécialiste du circuit, ainsi que d’un pilote et d’un copilote tous deux issus du rallye. Eh oui pour cette épreuve les équipages étaient composés de trois membres.

Pour l’année 1988, trois Alfa Romeo 75 Turbo Evoluzione IMSA sont engagées au Giro. Le succès a été immédiat : elles terminent sur les trois premières marches du podium ! Le tandem Riccardo Patrese / Massimo Biasion / Tiziano Siviero remporte l’épreuve, suivi de Nicola Larini / Darrio Cerrato / Guiseppe Cerri et de Alessandro Nannini / Yves Loubet / Jean-Claude Andrié.

L’année suivante, l’exploit est réitéré : de nouveau, les Alfa Romeo trustent les trois premières places ! Francia / Darrio Cerrato / Guiseppe Cerri terminent aux avant postes, devant Nicola Larini / Massimo Biasion / Tiziano Siviero et D’Amore / Noberasco / Cianci. Ces derniers pilotaient une 75 Turbo Evoluzione de Groupe A, précédant d’une place la troisème 75 IMSA de Guerrero / Yves Loubet / Jean-Claude Andrié.

 

Un article à retrouver également en podcast et sur iTunes :

 

Le Tour d’Italie Automobile 1988 en images :

 

 

 

Une Alfa Romeo 75 Turbo Evoluzione convertie aux spécifications IMSA était d'ailleurs en vente il y a quelques semaines pendant Rétromobile.

 

Source : FCA

 

- Les podcasts de Road Story sont disponibles sur notre chaîne Podomatic

- Mais également sur Itunes en recherchant "Road story"

- Mais également sur Spotify en recherchant "Road story"

- Mais également sur Deezer en recherchant "Road story"

Raphaël Crabos

Retour

Ces histoires sont pour vous :


07 mai 2020 On en parle

Apéro Auto 2 avec Steve, Olivier, Jean Baptiste et François

Nouveau rendez-vous sur notre Podcast, François reçoit chaque semaine 3 invités pour se raconter à l'heure de l'apéro, des histoires, des anecdotes d'autos. Cette semaine

> LIRE


26 février 2020 On en parle

Une casse remplie d'anciennes en Espagne

Âmes sensibles s’abstenir ! Non, vous ne rêvez pas. Vous n’êtes pas replongés au beau milieu des années 90. Nous sommes bel et bien en 2020, au fin fond de l’Espagne,

> LIRE


13 mars 2020 On en parle

Girls du vendredi, Alfa Roméo les Coupé Bertone

    Essence et Lubrifiant de France Sea, car and sun Relax {popup_

> LIRE


25 avril 2020 On en parle

Girls du vendredi, épisode 8, les Alfa Romeo modernes

110 ans que les Alfa Romeo sont synonymes de classe, d'élégance, et de passion. Nouveau top cette semaine avec de belles italiennes modernes.  

> LIRE


21 février 2020 On en parle

Girls du vendredi, épisode 7, les classiques Alfa Romeo

Les Alfa Romeo sont synonymes de classe, d'élégance, de dolce vita. Normal que nos amies féminines les apprécient tant !   {pop

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter