04 mars 2021

Lotus Elise anglaise contre BMW Z4 2.5 : de l'Angleterre au Nurburgring

Nous allons retrouver Ma Lotus achetée en Irlande pour une histoire de jantes et un petit tour au Nurburgring. Petit tour au Ring accompagné d’un Z4 dont je vais vous conter tout d’abord l’origine. 

 

Cet épisode contient deux petites histoires, premier épisode ICI.  

Acheter une Z4 ? Ok mais en angleterre 

Cette auto ce n’est pas moi qui la voulait mais mon neveu. Comme quoi les névroses d’achats au bout du monde cela se transmet comme une MST. Première erreur déjà évoquée, la voiture à aller chercher est au bout du monde, au fin fond de l’Angleterre, à plus de 4 heures de route de Calais. Pour une fois nous ne le faisons pas façon aventurier. Nous voilà parti en voiture, sans la peur au ventre de ne pas avoir d’auto pour rentrer si la candidate s’avérait pourrie. 

Départ à 3 h du matin de Paris avec une superbe Laguna 3 Dci 110, confortable et économique, dans laquelle nous chercherons les 110 chevaux pendant tout le trajet. Nous arrivons à 13h30 chez le vendeur, pour une auto gagnée sur eBay. Jonathan a fait un acompte de 100 pounds via PayPal. Encore une erreur. "Jamais, au grand jamais ne donner d’acompte". Si le vendeur veut vous y obliger cela sent la grosse merguez dont il veut sécuriser la vente avant que vous ne l’ayez vu.

Belle de loin, loin d'être belle 

Déjà le lieu est rassurant, un morceau de terrain vaguement stabilisé avec pour tout lieu d’accueil un Algeco pourri. L’auto en photo vendait du rêve, grise avec un intérieur cuir rouge, un combo magique, mon neveu ayant une attirance lourde sur les intérieurs cuir rouge. De près c’est moins engageant, elle est grise et verte : elle a dû rester 1 an sous un arbre, la mousse a commencé à s’installer et la préparation de la carrosserie s’est arrêtée à  un coup de jet d’eau, le Karcher ça sera pour l’année prochaine. On ne peut pas se payer des bières et un Karcher quand on débute dans le véhicule d’occasion en Angleterre. 

Pour compléter le descriptif de la voiture, Le cuir rouge est brillant, tartiné de silicone.  Lacapote ferme à moitié, il faut l’aider avec la main, « c’est normal et d’origine « d’après le vendeur. La voiture est une grosse M…. Donc il est clairement hors de question de l’acheter. La négociation s’avère houleuse, surtout quand le pote du vendeur se mets ostensiblement devant la porte de sa guitoune pour nous empêcher de sortir. On finit par transiger de laisser les 100 pounds et de se casser très vite. PS : 100 pounds c’est presque 50 bières au pub : l’affaire du jour pour notre vendeur.

Un plan B ? C'est quoi un plan B?

Pas le choix, on se pose dans la caisse et nous cherchons un Z4 correspondant à notre recherche. Oui, comme un vrai artiste, mon neveu n’a pas de plan B, ce qui ne sera plus le cas à l’avenir : l’expérience aidant là aussi. Nous avons aussi deux petites contraintes : Uno, un prix correspondant au cash que l’on a : 3400 livres. Deusio, ne pas oublier que l’on a presque 4 heures de route pour attraper notre schutle de 20 heures.

A force de chercher, on débusque une auto à 4300 Livres sur Gumtree et dans un bled sur le chemin du retour. La chance est avec nous, le vendeur est disponible et veut vendre vite car il part pour l’Australie la semaine d’après : le légendaire sens de l’anticipation Anglais. L’auto n’est pas mal, proposition à 3400, il chouine, mais la meilleure négociation c’est quand tu n’as pas les ronds.

Négociations à l'anglaise, digne du Brexit 

Il ne veut pas ! le coquin ! pas le choix on remonte dans la caisse pour trouver une autre auto, enfin essayer car le timing commence à être très tendu. Au bout de 10 mn de recherche on toque à la fenêtre, c’est notre Australien qui a réfléchi et qui craque devant le cash. C’est OK à 3400. On paie en 3 mn, c’est toujours très rapide dès que tu secoues le cash devant le nez d’un Anglais...Ne reste plus qu’à faire ronfler la Laguna qui a bien DU mal à suivre le Z4.

Le Z4 est plutôt sympa mais comme quasi tous les Z3 et Z4, ses silents-bloc de train avant inférieurs sont cuits, donc la voiture est très très floue au-dessus de 130, alors à 180 … Et comme il faut toujours optimiser les retours, je dois passer à Lille pour récupérer une voiture à pédale qui rentre à peine dans la Laguna. Arrivé à 23H chez le vendeur, arrivée à la maison 3 heures du mat…

Préparation de compét'

Une fois un peu reposé je me préoccupe de préparer la lotus pour le Ring. La préparation du Z4 sera inexistante, le neveu veut finir ses pneus au ring avant de les changer, par contre le train avant est refait. S’agissant de la Lotus et pour comprendre le pourquoi de sa prédisposition à tirer d’un côté je tombe une roue et me glisse sous la bête. Clairement la petite a eu un choc avant, pas bien lourd mais cela fait vite du dégât sur la fibre. La crash box est intact mais un angle a été réparé à l’anglaise, deux trois morceaux de bois pour faire support et de la fibre mise par-dessus… 

Le masque avant a aussi été réparé plutôt bien. Mais l’artiste n’a pas été économe sur la fibre, pas besoin de lester l’avant pour retrouver de l’adhérence sur le mouillé ! Le meilleur est pour le demi train avant : bah oui mon cochon ! est-ce bien utile de changer un triangle à 150 € et une rotule à 30 quand tu peux laisser celles qui sont un peu tordues. Et puis si ça peut faire des économies pour aller au pub, faut en profiter. Bon je change la rotule, le triangle et les 4 amortisseurs et elle roule enfin droit.

Opulence de pièces détachées

Et comme je suis en période faste j’en profite pour me faire un volant façon nubuck. Rire !! encore une belle connerie quasi inutilisable sans gants sinon vous finissez par le saloper. 

Et comme je suis un peu dingue je décide de changer les jantes pour mettre des Rotas avec des semi-slick.

Et comme il ne faut pas faire de jaloux je vais parler d’un escroc « merde in France « : je lui commande les jantes pour l’Elise et il me garantit une installation sans problème.

Jean Talus et Yoko Ono

Une fois les jantes reçues ça ne passe pas du tout, les étriers frottent devant et derrière, et cet en… finit par m’avouer qu’il m’a envoyé ce qu’il avait. La seule chose qui correspond à L’Elise c’est l’entraxe. Vous devinez que ma patience a fini par être récompensée par un grand coup de raccrochage téléphonique à ma gueule. 

Alors me voilà à chercher sur eBay Allemagne des cales pour élargir les voies et arriver à poser ces putains de jantes sur ma putain de caisse. Après 10 jours de recherche, j’arrive à trouver mon bonheur sans avoir à faire un emprunt à la banque de France.


Bon là je suis bien mon tintin hein ? Oui sauf que je n’ai pas de pneus. Comme je suis un con je trouve que le mieux c’est des Yoko A038 plus fabriqués depuis 5 ans. Retenez bien 5 ans pour mieux comprendre la souplesse des dits pneumatiques sous la pluie.  J’arrive à trouver les deux arrières chez un marchand du sud pour un prix raisonnable. Et je trouve un avant neuf sur eBay. Comme je crois à ma bonne Etoile je me dis qu’à 50 euro je ne risque rien à l’acheter et qu’il ne reste plus qu'à trouver son petit frère. Manque de bol dans toute l’Europe il n’y a plus un exemplaire neuf de ce foutu pneu. Je dois faire un rejet intellectuel, car je ne me souviens même pas ou j’ai réussi à trouver ce pneu manquant. 

A l'assaut du Ring !!

Pour faire court on décide d’aller tourner une journée avec Jonathan, moi en Lotus, lui en Z3 2.5. Petite balade via les petites routes Belges avec un crochet par Francorchamps. Pour tous les champions du monde qui n’ont que l’usage de semi-slick à la bouche : on voit qu’ils n’ont jamais pratiqué ou sont devenus sourds à force de se caresser. C’est l’enfer !! Putain de bruit de roulement surtout dans l’Elise sans insonorisant.

Pause pour faire dodo à coté de Spa, superbe château, avec la découverte des autos recouverte de neige au petit matin. Départ vers le Ring et un crochet dans un magasin de bricolage pour acheter un cric. Je veux contrôler mes pneus, la peur qu’ils soient déformés vu le barouf qu’ils font.

Recette du jour : Flocons sur slick à l'allemande 

Arrivés sur le Ring, petite déception, les constructeurs teutons tournent le matin et la session libre n’est plus que l’après-midi. Histoire d’attendre, on va regarder les autos tourner .

On est en Mai …et alors que l’on regarde des SL65 mettre au rouge leurs disques, il commence à… neiger ! Voilà, top la classe en Lotus S1 en pneu semi-slick sur la neige sur le Ring … Pour résumer ce sera un peu le salaire de la peur.  Surtout que la caisse alu avec carrosserie fibre de l’Elise donne très envie d’aller tutoyer les barrières posées avec amour par Frantz et Günter. 

Deux têtes à queue plus tard, c’est quand même un super souvenir ….On rentre !!!

 

François Bouet 

 

 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


18 janvier 2021 On en parle

Nouveau ! L'état met enfin en ligne l’historique des contrôles techniques sur Histovec 

Selon les études de la DGCCRF, la moitié des ventes de véhicules d’occasion comporteraient des fraudes mineures ou graves, en particulier au kilométrage. Grande nouvelle, nous pouvo

> LIRE


09 janvier 2021 On en parle

Nous avons affronté Turbo dans un duel essence/hybride rechargeable en Kia XCeed

C’est la dernière polémique, les hybrides rechargeables seraient plus polluantes et moins économiques que les versions essence classiques. Mais qu’en est-il réellement? Nous avons

> LIRE


20 novembre 2020 Histoires de moto

Les news moto de la semaine 47

Pour inaugurer notre nouvelle rubrique voici Les news moto de la semaine : Concours Kawasaki Elf, Ducati Supersport 950, Ducati Panigale 2021, Un vélo enduro électrique chez Ducati : E-V

> LIRE


06 décembre 2020 Histoires de courses

Il roule en Citroën Visa à New York

Kim est fou de Citroën, américain, et roule tous les jours en Visa à NYC. Evidemment ce modèle n’a jamais été commercialisé sur le sol des Etats-unis. Alors

> LIRE


20 décembre 2020 Road-Trip

Comment l'Amérique des années 50 imaginait-elle notre futur?

A la découverte des dessins d’Arthur Radebaugh, qui au milieu des années 50 dessinait des ordinateurs, des Apple Watch ou des voitures électriques. Quand les futurologues des années 50 i

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter