09 octobre 2019

Road Story Road-Trip dans l'Ouest Américain : Le Renegade, vraie Jeep ou non ?

Road Story . Depuis son lancement, le Renegade est un vrai succés. Dans le monde, mais aussi en France où il a permis à Jeep de changer de dimension et de toucher une clientèle nouvelle. Mais ce petit SUV à la bouille inimitable est parfois boudé par les amoureux de vrais 4x4. Alors, ce Renegade, vrai Jeep ou non? Damien est allé le tester dans le désert Californien au cours d'un long road-trip. Après y être allé...à vélo. 


Damien, sportif de l'extrême
Damien est Normand. Rigolez pas, ça arrive à des gens bien. C'est même un Bayeusain, comme moi et c'est comme ça que je l'ai connu. Je devais avoir 14 ou 15 ans, et je commençais une brève carrière de cycliste. Ce jour là, au Biathlon de Bayeux, une épreuve combinant vélo et course à pied, j'avais fini second de ma catégorie. Mais le grand gagnant du jour, c'était lui Damien Derobert. C'est peut-être ce jour là qui a fait qu'il a fait carrière et pas moi. 
Aujourd'hui Damien a 38 ans, il est pompier professionnel, après avoir pratiqué à haut niveau l’athlétisme et le Duathlon pendant 10 ans. Mais le 1er Janvier 2018, Damien part d'Ushuaia, pour rejoindre Vancouver, en vélo ! 


26 000 kms, 10 pays, 18 mois de voyage

Damien est donc parti, tout seul, avec son vélo, sa tente, son duvet, un réchaud, quelques fringues, le tout dans un sac et des sacoches allemandes étanches. Le Bayeusain pédale jusqu'a traverser toute l'Amérique du Sud jusqu'à Carthagene en Colombie. Des journées de solitude évidemment, sur d'interminables lignes droites en bitume, mais entrecoupées de rencontres merveilleuses avec les sud-américains. Une fois en Colombie, le trajet en vélo étant impossible, notre Normand prend l'avion pour Cancun. Suivent trois mois de vélo, quotidiennement en passant par la Baja Californie. Damien longe toute la Pacific Road Coast de la Californie à l'Oregon, avant d'atteindre enfin Vancouver au Canada.


A part le trajet pour Cancun en avion, Damien a tout fait en vélo. A l'exeption de deux courts trajets de 50 bornes en bus en Patagonie et à Mexico City, ville il est vrai peu adaptée au vélos. 
Vous pensez qu'après un pareil trip, il est rentré en Normandie pour se reposer ? C'est mal connaitre Damien, qui a pris un avion de Vancouver à l'Italie, pour finir par une escapade de 3 semaines à vélo en longeant toute la côte Sud du pays. 
Mais alors, quel rapport avec le Renegade ? Au milieu de son aventure, Damien a provisoirement troqué son vélo pour le volant, et fait ce que beaucoup rêvent de faire, un road-trip aux USA. 

Quand la pluie s'en mêle 

Après 1 an de voyage, ce road-trip en bagnole était surtout l'occasion pour Damien de retrouver enfin les deux proches qui le rejoindront à l'occasion pour les vacances. Dorian, pote sportif, et Théo son neveu partageront l'habitacle de la voiture pendant ce voyage. L'histoire de ce road-trip en Jeep a bien failli ne pas voir le jour. Le jour où Damien et ses deux acolytes se rendent chez le loueur, le préposé aux clés leur laisse le choix entre un Toyota RAV4 et un Kia Sportage. Deux véhicules qui ont leurs qualités, mais manquant de charme, surtout pour 3 compères révant d'amérique. 
Après un rapide tour des bagnoles sur le parking, le choix se porte sur le Coréen. On signe les papiers, le temps de faire une copie du permis de conduire, et tout ce petit monde quitte le parking, direction un des inombrables Highways de L.A. 


C'est la météo qui va se meler de cette histoire de location de bagnole en envoyant sur la cité des anges une averse. Signe du destin ? La dernière fois qu'il a plu à Los Angeles, Monica Lewinski était encore stagiaire dans le bureau ovale. Toujours est-il que les essuies-glace du Sportage sont morts, surement craquelés par l'habituel soleil brulant de ce décor de film. Demi-tour, Damien se dit qu'il a payé la location pour se retrouver avec une bagnole qui ne peut rouler sous la pluie. 
C'est à ce moment là qu'il voit trainer un Renegade sur le parc. L'affaire est rondement menée. Cette fois c'est parti, l'aventure peut commencer. 

Born to be wiiiiiiild 

Le réseau routier de Los Angeles a ceci de particulier qu'il est à l'image du pays, c'est à dire gigantesque. Les Highways se chevauchent et forment un truc assez inimaginable chez nous, qui feraient passer le périph parisien pour un chemin de campagne. La première partie du voyage se fait dans la bonne humeur, entre joie des retrouvailles et american dream tout éveillé. Le trajet se fera de L.A à Joshua Tree. Dans ces conditons, le Renegade s'en sort bien. Le petit SUV est dans son élement, même si il semble ridiculement petit face aux mastodontes Californiens. Mettez un Renegade à côté d'un Suburban ou d'un Ford F150 et vous comprendrez l'effet que ça fait. 
Nos trois compères ne regrettent pas de s'être débarassés de leur première monture et apprécient le Jeep. La présentation est sympa, et si le coffre n'est pas immense, ils ont réussi à y caser les affaires de tout le monde. 

Joshua Tree camping sauvage et poussière 

Après la mégapole LA,  vient l'heure de découvrir les parcs naturels américains, à commencer par Joshua Tree, où nos amis passent trois jours et deux nuits. Le camping sauvage est formellement interdit et il leur faudra ruser. Quand on dort depuis un an en tente tous les soirs, on a des combines. La première nuit se fera à l'entrée du parc désertique. Joshua Tree est posé entre deux écosystèmes, ce qui lui donne cet aspect contrasté entre étendue désertique et partie plus humide avec davantage de végétation. 

La seconde nuit se fera à l'intérieur du parc, de façon totalement interdite. Nos aventuriers suivent un chemin pendant quelques kilomètres avant de se planquer. Repas cuisiné au réchaud à gaz, douche en plein air et nuit dans la tente, c'est parti pour l'aventure. Après ces deux jours, direction San Francisco, en passant par L.A et une route pas comme les autres..

Pacific Coast Highway, une des plus belles routes du monde

La California State Route 1, plus connue sous le nom de Pacific Coast Highway est sans nul doute une des plus belles routes du monde. Elle s’étire le long du Pacifique, de Capistrano Beach à 100 kilomètres au sud de Los Angeles, à Legget à 350 kilomètres au nord de San Francisco. Et que vous soyez en Renegade ou non, ces 900 kms sauront vous offir des points de vue à vous donner envie de demander une Green Card. La côte attaquée par l'Océan Pacifique, est gorgée de plages plus belles les unes que les autres, de falaises, et de réserves naturelles hallucinantes. Le paysage est magnifique mais ne pardonne pas le vertige, l'occasion pour nos aventuriers de connaître leurs premières sueurs froides? En tous cas, c'est officiel, le surnom donné par les Californiens à ce tronçon "California Dream Road" n'est pas usurpé. Pourtant tout n'a pas toujours été rose ici. On doit d'ailleurs la construction de cette route mythique à un Docteur, John Roberts qui en 1919 se plaint auprès des pouvoirs publics de l'absence de route pour se rendre auprès de ses patients de Monterey. La construction débutera en 1921, avec des prisonniers payés 35 cents de l'heure, contraints de piocher en échange de réductions de peine. La construction durera 19 ans ! 

Yosémite et Sequoia se succèdent, les choses sérieuses vont pouvoir commencer. A commencer par un éboulement de pierre, évitant de seulement 3 ou 4 mètres la Jeep. Heureusement le Renegade est quand même assez haut pour ne pas se faire exploser le carter en roulant dessus. La route était paisible, il semblerait que ça commence à se gater. 

Vallée de la mort 

Malgré un nom pas très engageant, la Death Valley ou Vallée de la Mort, plus grand parc national des Etats-Unis, affiche comme le cliché le veut de grands espaces désertiques, mais aussi des dunes de sable, des sommets enneigés, des roches multicolores ou encore des canyons creusés par des rivières. Le tout emballé entre d'éblouissants lacs salés. Là aussi pas facile de dormir dans un endroit autorisé. La nuit se passera en plein vent, sur un sol pas droit. Passage obligé pour le Renegade qui ne se formalise pas des différences d'altitude. La clim marche à fond, l'air est sec,  le Renegade souffre mais s'accroche. 
Ca tombe bien parce que plus nos amis roulent, plus le prix du litre d'essence baisse. Arrivé en Utah, le litre de sans plomb descend à 0.8 dollars, de quoi faire encore tomber le coût d'usage d'un Renegade plutôt sobre. 

popup_{IMG675}

Bryce Canyon, route barrée

Après une visite du parc Zion, plus à l'Ouest, notre Jeep emprunte la Highway 9 east puis la 89 vers le nord, avant de bifurquer vers la 12 et finir devant l'entrée du parc. 
C'est en repartant que nos amis vont tomber sur une piste indiquée par le GPS mais interdite en temps de pluie. Et justement, il pleut. Après une brêve hésitation, Damien s'engage sur la terre rouge avec une petite appréhension. Mode sable enclanché sur la console centrale, c'est parti pour du vrai off-road, après une grosse partie du road-trip effectuée jusqu'ici sur le bitume. 
La route est magnifique et surplombe 12 amphithéâtres de 300 à 400 m de profondeur. Un vrai décor Hollywoodien en 3D qui s'étire sur 40 kms. C'est dans ces conditions que les qualités tout-terrain de la Renegade en font une vraie Jeep. Les 4 roues motrices font le job, et jamais, malgré des passages de gués, de la boue et quelques difficultés, le SUV ne montrera de signe de faiblesse. A l'usage et dans ces conditions, la boîte auto fait le job et la motricité n'est pas prise en défaut. 


Route 66

Après avoir déposé Dorian dans la ville de tous les vices, à Las Vegas, la route du retour vers L.A sera l'occasion d'emprunter un tronçon de la mythique Route 66. Fidèle à l'idée que Damien s'en faisait, la route la plus célébre du monde regorge de vieux décors, entre vieilles pompes à essence, musées poussièreux, motels et boutiques aux souvenirs. Le rêve américain fonctionne à plein et l'impression d'évoluer dans un décor Hollywoodien ne quitte guère nos compagnons de route. 

5000 miles
Après 5000 Miles à travers l'Ouest américain, l'heure est venue de rendre le Renegade et de faire un petit bilan. Economique, le Renegade a été un bon compagnon de route tout au long de ce voyage. Damien n'est ni un pilote ni un passionné de voitures, mais a apprécié la facilité de conduite, la fiabilité et les capacités off-road de cette déclinaison 4x4 Sport. Finalement, n'est ce pas ce qu'on demande à une Jeep ? Plus raisonnable qu'un Wrangler et plus à l'aise sur route, le Renegade a réussi à convaincre nos aventuriers. 

 

Nicolas Laperruque

Merci à Damien Derobert pour son récit. 

 

 

 

 

 

 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


20 février 2020 Histoires d'achats

On a parlé bagnoles avec Les Forbans

. “Tu veux pas venir interviewer Les Forbans?” Ba je sais pas, pourquoi je ferais ça? Tu crois qu’on peut leur causer de bagnoles? “ah oui je crois”. C’est comme &ccedil

> LIRE


26 janvier 2020 Histoires de courses

1990 Jean Alesi et Ayrton Senna à Phoenix, dans les coulisses d'une des plus belles bagarres de la F1

Ce 11 mars 1990 a lieu le Grand Prix des USA à Phoenix. On s’attend à un duel McLaren-Ferrari, mais un petit français va surprendre tout le monde par son culot et sa maîtrise. Le jour

> LIRE


04 janvier 2020 Road-Trip

Road Trip USA #3 De New York à Saratoga Springs, à la rencontre des Citroënistes américains.

Nous continuons notre road-trip en quittant New-York city pour rejoindre Saratoga Springs.  Tous les ans pour entamer l’été, quelques centaines d'américains se réunissent pour v

> LIRE


29 décembre 2019 Road-Trip

Notre coup de cœur de l’année 2019 : le débarquement en Suzuki Jimny

Cet été, juste avant de créer Road-Story et quelques mois avant le début de site internet, nous avons emprunté un Suzuki Jimny...pour débarquer. Nous avons fait un joli road-trip

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter