17 mai 2020

Le Dacia Duster existait déjà dans les années 80

On connaît tous le Duster sorti en 2010 sous le blason Dacia et Renault. Mais saviez vous qu’un Dacia Duster était déjà vendu en europe dans les années 80? 

Retrouvez la version audio ( Podcast de cet article à la fin de cette page )

Le SUV roumain 

L’histoire de ce Dacia Duster commence chez un autre constructeur Roumain, ARO. Après avoir débuté en assemblant un dérivé d’engin militaire russe, le GAZ 69, ARO a développé sa propre gamme. Des véhicules tout-terrains pour le moins rustiques. Mais en 1980, les roumains font leur entrée dans le monde des SUV avec l’ARO 10, un concurrent du Lada Niva. Après 5 années de développement, ce petit baroudeur deux portes est présenté. Plusieurs versions sont disponibles, le 10.1 un 4 places avec un toit souple , le 10.4 un 4 places à toit en dur, mais également les 10.2 et 10.3 qui sont les versions deux places. Le moteur est un 1397 cm3 produit par Dacia sous licence Renault. De quoi atteindre la vitesse folle de 119 km/h ! 

De grosses ambitions 

Des performances qui peuvent sembler modestes mais qui n’entravent pas l’optimisme des Roumains. Et ils ont raison, puisque le seul 4X4 à prix modestes disponible sur le marché à ce moment là est le Lada Niva, et il se vend très très bien partout dans le monde et en particulier en Europe. L’ARO 10 est un véhicule dans l’air du temps qui annonce de nouvelles ambitions pour l’industrie automobile roumaine. ARO va partir à la conquête du monde avec son 4X4. Des importateurs sont trouvés un peu partout en europe. Il sera vendu sous le nom d’ARO Ischia en Italie ou encore ARO Trapeurs en France. Une appellation judicieuse quand on cible davantage le chasseur que le jeune cadre dynamique. Le rapport avec le Dacia Duster? Je vais y venir. 

Malin l’Anglais 

De l’autre côté de la Manche, nos amis Britanniques ont l’immense honneur de se voir proposer depuis quelques années une partie de la gamme DACIA. Un catalogue composé à l’époque exclusivement de dérivés de Renault 12, construits à la truelle, assemblés comme ça vient, et peints à la bombe dans une usine où tout le monde s’en fout. Autant vous dire que même à bas prix les ventes de Dacia en Angleterre ne crèvent pas le plafond. Mais pourtant l’importateur a une idée. Il va incorporer l’ARO 10 dans la gamme, en le rebadgant DACIA. L’objectif étant de profiter de la “notoriété” de la marque en Angleterre et de “surfer sur ce succès” pour enfoncer le clou avec un tout-terrain accessible. 

Le Duster est né

On trouve un nom qui claque bien en anglais et le Dacia Duster est né. Avec une nouveauté pareille il faut mettre le paquet. On fait réaliser des stickers à apposer sur les flancs de la bestiole et le logo Dacia remplace Aro sur la calandre. Il existe même un catalogue d’accessoires pour peaufiner la présentation de son Duster. L’importateur fait éditer une série de brochures et de catalogues. La machine marketing est en marche. L’argumentation est simple “Le Duster coûte plus de deux fois moins cher que le moins cher des Land Rover”. On convoque rapidement les journalistes pour leur faire essayer la dernière merveille du marché anglais. La voiture que tous les gentlemen farmers adopteront, de l’Ecosse au Pays de Galles. Enfin, ça c’était le plan. 

Méchants journalistes !

Vous connaissez les journalistes auto, si on leur fait pas essayer une Ferrari ou une Rolls entre deux repas étoilés arrosés de champagne millésimé, ils font la fine bouche ces vendus. C’est surement ce qui pousse le magazine “What Car” à écrire “Le prix du Duster est certainement la seule chose qu’on puisse aimer dans cette voiture”. Non seulement la voiture n’a rien dans le gilet avec ses 62 chevaux, mais elle manque de couple en tout-terrain. Le Niva, son principal rival lui met la misère en franchissement. Mais, plus grave la voiture est assemblée n’importe comment et la qualité des pièces utilisées pose vite problème. 

Il fait partie de l’histoire 

Ces déconvenues n'empêchent pas le Duster premier du nom de s’écouler à raison de quelques dizaines par an sur le marché anglais jusqu’au début des années 90. Le constructeur s’éteindra ensuite, après une fin rocambolesque. ARO aux USA, la folle histoire des roumains qui rêvaient d'amerique
Le 2 juillet 1999, Renault rachète Dacia, et lance l’étude de sa Logan. La berline est un succès immédiat et Renault lance la marque en Europe. Nous sommes au début de la vague des SUV. Pour enfoncer le clou, chez Renault on lance le Duster, le SUV à bon prix. Au moment de trouver un nom, on jette un coup d’oeil sur l’histoire de la marque Roumaine. Le seul baroudeur du constructeur est ce ARO 10 vendu en angleterre. Le nom est trouvé. Aujourd’hui le Duster est le modèle le plus vendu au monde dans le groupe Renault, et certainement le plus rentable. La preuve qu'on peut naître moche, mal foutu et sous un faux nom et connaître un beau destin. Une belle revanche ! 

- Les podcasts de Road Story sont disponibles sur notre chaîne Podomatic

- Mais également sur Itunes en recherchant "Road story"

- Mais également sur Spotify en recherchant "Road story"

- Mais également sur Deezer en recherchant "Road story"

Nicolas Laperruque 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


29 mai 2020 Histoires d'auto

Datsun meurt une seconde fois et c’est bien mérité !

En matière d’industrie automobile, les mauvaises idées naissent toujours le jour où on commence à prendre les clients pour ce qu’ils ne sont pas : des imbéciles. Voici l&rsqu

> LIRE


06 avril 2020 Histoires d'auto

Pangolin, c'est aussi une voiture !

Avant de devenir “ce salaud de Pangolin”, sans qu’on sache vraiment si la saloperie de virus vient bien de là, le Pangolin était un animal sans histoires, mais aussi...une voiture ! Re

> LIRE


29 mars 2020 Histoires d'auto

Catalogues d'époque : Pourquoi les voitures Japonaises avaient-elles les rétroviseurs sur les ailes ? 

C’est un de ces détails caractéristiques qui fait que les voitures Japonaises ont longtemps semblé si différentes des européennes ou américaines. Ces voitures avaient les r&

> LIRE


20 mars 2020 On en parle

La fille du vendredi : Emma Peel, Tara King et leurs Lotus

Cette semaine c'est une femme qui est à l'honneur : Emma Peel. Personnage fictif de la série télévisée Chapeau melon et bottes de cuir, son rôle était&nbsp

> LIRE


15 mars 2020 Histoires de courses

Giovanna Amati, une femme en F1 !

Une femme en F1, je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Pourtant dans l’histoire du sport automobile, elles sont quelques unes à s’être illustr&eacu

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter