07 décembre 2021

Essai Ford Mach-e 294 ch 99kwh 2 Roues motrices ( RWD )

Mes camarades de la presse n’ont eu que des versions 4 roues motrices à l’essai lors du lancement de la Ford Mach-e. Mon ami Nicolas Meunier avait relevé des consommations assez délirantes sur autoroute, ce qui m’a donné envie d’essayé la version 2 roues motrices, 294 ch. avec la grosse batterie de 100KW (88 kWh utile). Et pour renouveler un peu les essais très formatés, j’ai partagé le volant avec mon fils Edouard qui est en conduite accompagnée. Ses commentaires et sa perception bousculent un peu ma vision de « vieux » blasé et c’est très bien.

 

Design extérieur 

Quand on est Ford et que le nouveau véhicule électrique que l’on lance s’appelle Mustang, il faut assurer coté look. Je dois avouer que lors de ma première rencontre avec la Mach-e j’avais été assez enthousiasmé par son look. Mais elle était rouge et c’était une version 4 roues motrices un peu plus haute que la version 2 roues motrices que j’ai à l’essai cette fois ci. Clairement en gris comme nous l’avons, son design est moins vendeur et les pneus à flancs hauts font moins rêver. 

Mon fils qui a participé largement à mon essai est très tranchant sur le sujet : même s’il trouve comme moi le design assez sympa, pour lui : « une Mustang c’est rouge, jaune ou bleu mais pas gris », C’est surtout la partie arrière avec le logo Mustang qui fait le look sympa de l’auto (ça c’est Edouard qui le dit), l’avant étant globalement plus fadasse. La suppression des poignées de portes donne ainsi un petit coup de modernité à l’ensemble. Comme c’est maintenant presque toujours le cas avec un design guidé par les normes de protection piétons je ne sens pas les limites de la voiture. Edouard, jeune conducteur ressentira la même chose. 

Welcome in 

On retrouve le grand écran à la Ford et un intérieur très classique.  C’est propre, simple, efficace mais pas très Mustang malgré le double bossage du tableau de bord. On se demande si le bouton rotatif intégré dans l’écran n’est pas un gadget. En tout cas Edouard n’en est pas fan. 

Et puis pour taper sur cet écran positionné très haut, il faut avoir la main en l’air ou s’accrocher d’un doigt en haut de l’écran et taper avec un autre. Comme souvent avec les électriques, l’empattement (distance entre les roues avant et arrières) est supérieur à un véhicule de même gabarit thermique.  Cela génère un habitacle très spacieux en particulier aux places à l’arrière. 

On est plutôt bien assis à l’avant même si le maintien latéral n’est pas délirant pour une Mustang de 294 chevaux. On touche d’ailleurs une des incohérences de tous ces nouveaux modèles électriques annonçant des puissances entre 300 et 500 chevaux.  On ne les exploite jamais, car l’on est continuellement sur la » réserve « pour ne pas trop consommer. 

Une autre prestation est courante sur les électriques, la présence d’un coffre avant. Et oui comme vous n’avez pas de moteur à l’avant ( ou tout petit) vous disposez d’un super coffre additionnel. Il est assez malin sur la Mach-e car il peut être lavé, sans doute pour mettre les bottes quand vous avez utilisées pour monter le Mustang… Vous disposez ainsi d’un Coffre arrière de 400 litres complété par celui de l’avant de 81 litres. 

Musique spatiale 

La Sono B&O est correcte mais comme souvent avec les véhicules électriques, l’ambiance sonore reste bien terme alors que le véhicule est beaucoup plus silencieux qu’une thermique. La recherche du gain de poids par la suppression de beaucoup d’isolants ne permet pas d’avoir un habitable performant en termes de sonorisation. 

Ford contrairement à beaucoup de constructeurs qui continuent à faire des voitures électriques comme des thermique cherche à « innover ». Sur la Mach-e enfin un constructeur a compris que la clé classique était dépassée. 3 solutions s’offrent à vous pour ouvrir, fermer et démarrer votre Mach-e.

La première très classique : vous avez la clé dans votre poche, vous vous approchez, la voiture se déverrouille, vous appuyer sur le bouton se trouvant sur la porte, elle se déverrouille, vous tire dessus et vous vous installez. Après plus qu’à appuyer sur Start et c’est parti. 

Solution deux, vous remplacez la clé par votre smartphone. Plus besoin de trimballer la clé, c’est votre téléphone qui déverrouille la Ford quand vous vous en approchez et la conduisez. 

Dernière option spécial surfeur. Quand vous caresser le montant de la porte conducteur un clavier s’éclaire avec écrit 1-2, 3-4, 5-6 7-8 9-0. Et oui point besoin de clé ou de téléphone, il vous suffit de composer votre code à 6 chiffre et vous avez accès à la Mach-e et vous pouvez la démarrer. La programmation n’est pas très intuitive mais c’est plutôt top sympa. Et pourquoi option spéciale surfeur me direz vous ? et bien la légende urbaine raconte que Ford et les constructeurs US ont inventé ce procédé pour les surfeurs, pour qu’ils puissent aller à l’eau sans emporter de clé avec eux.

Moteur et sur la route

Ford met à votre disposition 3 modes de fonctionnement préprogrammés, Eco, classic et untamed. En untamend nous sommes supposés voir arriver la puissance plus « brutalement » et avoir un son du v8 dans les hauts parleurs. Là le vieux (moi) et le jeune (Edouard) se rejoignent, le son est faible, ça ne gronde pas, le son du V8 est quasi inaudible et ne « vend pas du rêve «.

Sur ce coup-là, Ford la joue petit bras et c’est bien dommage. Pour Edouard une Mustang ça doit faire du bruit, et il s’en moque si c’est le moteur ou le son dans les HP. Mais cela aurait fait partie du charme et de la différentiation entre une Mustang et une Hyundai ionic électrique. En route je suis toujours horripilé par la mise en route du recentrage de voie automatique à chaque démarrage. JE N’EN VEUX PAS !!!

La voiture est assez silencieuse et du coup je suis assez perturbé par le bruit de la direction électrique qui fait des rrrr et des rrr en continu. Coté suspension c’est assez perturbant la aussi de prime à bord. La voiture prend peu de roulis et est plutôt raide en compression. Pour compenser cette raideur, Ford a choisi de mettre des pneus à flanc haut pour ne pas trop casser notre dos sur les petites Anfractuosités de la route. 

Sinon malgré la présence de 294 chevaux, les sensations sont très lissées quels que soit les modes de conduite choisie. Même quand on a peu d’expérience de conduite comme Edouard, cela se conduit avec facilité et très instinctivement. Les sensations sont très filtrées et l’on n’a jamais l’impression que cela pousse vraiment.  

ESSAI EN VIDEO AVEC EDOUARD 17 ANS AU VOLANT EN CONDUITE ACCOMPAGNEE

 

Il est possible de choisir dans chacun des modes de conduite l’option « one pédale ». Dans cette configuration nous nous habituons tous les deux très vite à rouler détendu sans avoir à toucher aux freins ou si peu. 

Seul défaut quand vous êtes en one pédale et que vous avez à faire des manœuvres assez scabreuses (marche arrière en montée par exemple), il est bien difficile de doser l’accélérateur. Et si vous avez le malheur de vouloir enlever le "one pédal" alors que la caméra arrière ( ou avant ) est en marche… et bien cela n’est pas possible. Impossible d’enlever la caméra sur l’écran pour accéder à l’interface de changement de mode. 

En conduite « dynamique », nous nous sommes habitués rapidement à la configuration de suspension. Quel que soit le mode de conduite choisi, cela ne glisse pas du tout même quand l’on tente d’enlever les béquilles électroniques. Coté Freinage c’est facile à doser et nous n’avons rencontré aucun problème d’endurance pendant l’essai. A coup sur notre utilisation très cool semi urbain et en mode "one pedal" y est pour beaucoup. 

Consommation et recharge

La batterie (88 kWh utile) de ce modèle est théoriquement suffisante pour une autonomie de 610 km. Les capacités de charge sont hélas identiques à la concurrence: jusqu'à 11 kW en courant alternatif (à la maison et sur les bornes classiques)  et 150 kW en courant continu sur les bornes super chargeur. Dans tous les cas les 15 derniers pour cent en supercharge se font très très lentement. 

Sur la totalité de notre essai, avec beaucoup de parcours urbain, notre moyenne aura été de 15 KWh au 100, ce que je trouve plutôt très bien. Contrairement à mon habitude, ma conduite et celle de mon partenaire d’essai a été très tournée éco conduite. Lors de notre essai sur autoroute (plate, sans vent), nous avons fait 22kwh à 130 de moyenne. Pas si mal là aussi avec presque 400 km d’autonomie (théorique )

Tarifs et concurrence 

L'ajout du Pack Technologie Plus*, qui comprend un toit panoramique fixe, des sièges à réglage électrique, un système audio B&O, un régulateur de vitesse adaptatif, une caméra à 360° et un hayon électrique pouvant être ouvert sans les mains, porte le prix catalogue à un peu plus de 58 450 euros.

Chez VW pour avoir une ID4 de même puissance vous devrez passer en version GTX, 4 roues motrices et batterie de 77kwh pour le même budget. 

Chez Tesla une modèle Y grande autonomie est juste en dessous des 60 000 euros mais c’est 400 ch., 4 roues motrices et environ 75 kWh de batterie utile, avec là aussi près de 400 km sur autoroute.  Kilométrage illusoire avec toutes ces voitures sur autoroute vu le peu de bornes de recharge rapide. 

Conclusion, Ford est revenu dans la cour des grands avec des produits typés mais qui tiennent la route. Preuve en est de la qualité de leur offre, La Ford Mach-e est dans la short liste des voitures de l’année avec 5 autres électriques. 

François Bouet & Edouard

Retour

Ces histoires sont pour vous :


16 juin 2022 Road-Trip

Un week-end en Skoda Enyaq 80X Sportline, 265ch et 4 roues motrices

Eh oui, cet article est plus une expérience intéressante que vértablement un  essai.  Les qualités dynamiques et esthétiques de l'Enyaq sont un peu voilées par une inad&

> LIRE


22 mai 2022 Histoires d'essais

Jaguar E-Pace 200ch, e85 le plaisir et la raison

Et oui Jaguar ou plus exactement le groupe Jaguar / Land-Rover a eu l’idée brillante de lancer une gamme de véhicules homologués pour rouler à l’E85. Cette motorisation étai

> LIRE


06 février 2022 Histoires de courses

Une Ford Escort XR3 sur le Paris-Dakar !

Josef Pointinger n’est pas un inconnu dans le sport automobile. En effet, cet autrichien a commencé à participer à de nombreux rallyes nationaux dès le milieu des années 70, au vo

> LIRE


21 janvier 2022 Histoires d'auto

Histoire d’achat, Road-Trip pour acheter une Honda S2000 et une Mazda Mx-5 « furtive »

Comme si l’on n’avait déjà pas assez de boulot avec les merguez qui nous faisaient rêver, nous voilà à faire une petite balade pour acheter une Honda S2000 pour un copain. No

> LIRE


12 décembre 2021 On en parle

" Portrait Chinois " Patrick le Quément pour son livre "Lucky Man"

L'occasion de parler du livre de Patrick le Quément et retrace sa vie avant son arrivée chez Renault. on parle aussi autos sportives, camions et utilitaires. Un moment de discussion fort sympatique,

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter