03 novembre 2021

Essai Suzuki Swift Sport hybrid 2020 , la GTI moderne

Les petites GTI abordables et performantes se font de plus en plus rares. Normes, malus, autophobie, il ne fait pas bon chercher à se faire remarquer chez les citadines. Nous avions aimé la Suzuki Swift Sport lors de son lancement. Aujourd’hui elle revient avec moins de chevaux et une hybridation légère. Perdu d’avance? Attendez..

 

Pour le plaisir 

Elles sont loin les années 80 quand on allait au Shogun le samedi soir en 205 GTI ou en Supercinq Turbo. Les boîtes ont fermé, les jeunes occupent désormais leurs samedi soirs à bouffer du kinoa en s’enfilant des smoothies vegan, sans alcool évidemment, sans gluten sans qu’on sache vraiment pourquoi, et réalisés à partir de fruits bio, parce que c’est mieux. Allez parler à cette génération des saucisses frites qu’on se tapait sur le parking en sortie de boîte, “pour éponger”, avant de reprendre la route. Pourtant, malgré cette vision, je vous l’accorde, un poil caricaturale, certains constructeurs osent encore parler de “voitures plaisir”. 

Les petites GTI 

C’est le cas de Ford avec sa Fiesta 1.5 ST200, la plus modeste Fiesta 1.0 ST Line, Volkswagen et sa Up GTI, Abarth et sa 595 ou encore Opel et sa GT Line. On parle ici des petites “sportives mais pas trop”. Celles qui sauront rester accessibles tout en offrant un bon agrément de conduite, voire même, tenez vous bien, des sensations ! Une catégorie tout de même en voie de disparition avec le retrait encore dernièrement de la Polo GTI. 

Quoi de neuf sur la Swift Sport? 

Bref, les années 80 sont finies, et nous sommes en 2020. La mode est à l’hybridation et elle n’a pas de que de mauvais côtés. Dans la Swift Sport, nous sommes en présence de la technologie SHVS associée à un quatre cylindres 1.4 turbo essence, revu pour l’occasion. C’est ici une micro-hybridation, loin d’une Toyota Yaris ou d’une Clio E-Tech en terme d’efficience. Moins chiante à conduire également, n’en doutez pas. L’alterno-démarreur 48V offre un fonctionnement transparent, et sur le papier un surcroît de couple à bas régime. 
Avec un taux de compression relevé, une distribution variable, et son injection directe, on aurait pu imaginer une Swift Sport plus violente. Il n’en sera rien, celle ci perd en effet 11 ch dans la bataille avec 129 ch contre 140 auparavant. Comment cela se traduit il au quotidien? 

Micro hybride pour micro sportive 

L’alterno-démarreur 48V va emmagasiner de l’énergie dans sa batterie lithium-ion, dans les freinages et décélérations. Cette énergie sera restituée lors des fortes sollicitations de la mécanique. En gros quand vous accélérez. A la clé, en sortie de ville notamment, on ressent plus de couple à bas régime. On aurait aimé une sonorité plus marquée, la Swift Sport reste bien sage de ce côté. Avec 129 ch sous le capot, il n’y a pas de quoi écrire à la famille. Vous ne serez pas collé au siège. Mais la Sport ne vole pas son nom et envoie le 0 à 100 km/h en 8 secondes. Les reprises sont au diapason, de quoi se montrer en confiance lors des dépassements. 

Light is right 

Mais c’est plus en virages qu’en ligne droite qu’on juge une sportive. Et de ce côté là, la Swift n’a pas à rougir. Ses trains sont équilibrés et la Swift présente un comportement de bon élève. Un peu trop peut-être pour une sportive, car cela manque un peu de fun. Au moins peut on enchainer les virages sans se faire peur. Une tenue de route exemplaire certainement aidée par la légèreté de l’ensemble. Avec 1025 kg, cette Swift Sport montre une fois de plus que Suzuki sait faire des petites voitures. Quand le rythme s'accélère, le comportement reste neutre, mais n’atteint pas la précision d’une Ford Fiesta ST, la référence en la matière. C’est pas le même prix non plus, on y reviendra plus loin. 

Sur circuit 

Une sportive ça peut aussi permettre de faires des sortie en piste, voire même des sorties de pistes si vous le souhaitez. Nous avons donc emmené notre exemplaire sur le circuit Jean-Pierre Beltoise de Trappes. Un circuit technique, avec peu de lignes droites, et assez étroit. Le terrain de jeu favori de notre bestiole. Non seulement la puissance de notre Swift Sport est suffisante sur ce type de terrain de jeu, mais elle démontre une fois encore son remarquable équilibre. Après un tour de reconnaissance, je prend vite confiance pour attaquer avec détermination la difficulté du jour : passer à fond la chicane installée au milieu de la ligne droite. Mission réussie au premier passage. L’arrière déleste un peu mais pas suffisamment pour mettre en péril les plots orange. Le freinage se montre endurant, et l'élasticité du moteur suffisante pour ne pas avoir à changer de rapport trop souvent. L’essentiel se fait en 3. La Sport pardonne beaucoup, avec son poids réduit les mouvements de caisse sont limités, et il est assez facile de la remettre sur la bonne trajectoire. Finalement, vu comme ça, la Swift Sport est peut-être tout simplement la voiture de circuit la moins chère du marché pour un débutant. 

Elle en offre pour son argent 

La Swift Sport n’est pas la plus puissante, pas la plus rapide, pas la plus efficace mais elle est très honnête. Entendez par là, qu’elle en offre pour son argent. Sièges baquets chauffants, climatisation auto, logos sport, régulateur adaptatif, écran compatible Android Auto et Apple Car Play, cette petite bestiole est fort bien équipée. Le tout est proposé à 22 100€. La conso se montre en net progrès. On gagne un litre au cent sur l’ancienne version avec 6.5 litres au cent pendant l’essai sur route. 

Modèle                                                                      Puissance            Prix             Poids à vide       Malus 

Ford Fiesta 1.5 ST 20                                        200ch                26 100€     1262 kg            816€ 
Ford Fiesta 1.0 ST Line X 155 Hybrid              155 ch               23 750€     1164 kg            0€
Abarth 595 1.4 T-JET                                         145  ch              20 290€     1045 kg            1276 € 
Opel Corsa 1.2 GS Line 130                              130 ch               22 750€     1233 kg            0€ 
Suzuki Swift Sport 1.4 Boosterjet                    129 ch               22 100€     1025 kg             0€ 
Ford Fiesta 1.0 ST Line X 125 Hybrid              125 ch               22 750€      1163 kg            0€ 
Volkswagen Up! GTI                                          115 ch               19 530€      1070 kg            0€ 


Suzuki Swift Sport 1.4 Boosterjet Hybrid BVM6 (2020)
Moteur     : Quatre cylindres en ligne, 16 S, 1373 cm3
Puissance : 129 ch
Couple    235 Nm
Transmission    Traction
Type de boîte    Manuelle
Vitesse maximale : 210 km/h
0 à 100 km/h : 8,1 s
400 m DA (Départ/Arrêté) : 16 s
1000 m DA (Départ/Arrêté) : 29,6 s

Nicolas Laperruque 

 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


16 août 2021 Histoires d'auto

L'E-camper, le premier camping-car électrique " range extended "

LEVC est le fournisseur des célèbres « black cab «  Londonien.  Depuis peu LEVC a développé une version utilitaire du black cab, le VN5 et maintenant une versio

> LIRE


29 avril 2021 On en parle

Huawei Seres SF5 électrique LA voiture chinoise: 1000 km d'autonomie, 543 chevaux, 36 300 euro

C’est au salon de l'automobile de Shanghai 2021 que Huawei a présenté le résultat de son partenariat avec la marque automobile Seres. Leur première voiture, la Seres SF5 sera vendue

> LIRE


24 avril 2021 Histoires d'essais

Essai DS DS9 225 Puretech non hybride 2021

La DS9 est elle le meilleur Prix - Produit du segment premium ? Et oui enfin une marque Française lance une vraie berline haut de gamme. J’ai eu envie d’essayer cette auto et de savoir si, enfin DS &ea

> LIRE


06 avril 2021 Histoires de courses

Record du monde de vitesse en Toyota 2000 GT 1969

La 2000 GT n'a pas seulement tourné dans un James Bond, elle a aussi gagné 13 records internationaux de vitesse  Après des résultats e

> LIRE


16 février 2021 Histoires de moto

Suzuki Hayabusa 2021, le retour du faucon

  Elle avait quitté le catalogue en 2018, elle revient de plus belle sans grosses révolutions malgré les bruits de couloir, on s'attendait à une H2 killeuse et finalement c'est

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter