05 mars 2020

Son métier, peindre la Coachline des Rolls-Royce à la main. Et c'est le seul à pouvoir le faire.

On ne fabrique pas une Rolls-Royce comme on assemble un Kangoo, vous vous en doutez. Mais même chez le plus respectable constructeur anglais, les machines ont tendance à prendre le pouvoir. Pourtant, au milieu de tout ça on peint toujours à la main la célèbre “Coachline”, un fin et irréprochable filet de peinture qui parcourt les flancs de certaines Rolls. Un seul homme est autorisé à faire ce job. C’est Mark Court.  

Erreur interdite 

Si vous avez déjà vu une Rolls-Royce avec une fine rayure sur le côté, vous avez vu l'oeuvre de Mark. C’est effectivement le seul habilité pour ce job. En même temps qui oserait s’y risquer? Pas moi ! Avec ce qu’on boit comme café chez Road-Story, ce serait une mauvaise idée.  Ce fin filet de peinture prend naissance juste derrière les phares sous la forme d'une ligne absolument rectiligne allant mourir juste avant les feux arrières. À Goodwood en Angleterre, ce travail est la dernière étape du processus de fabrication. En cas d’erreur, ce qui est inimaginable, il faudra surement refaire toute la peinture et certainement tout démonter. Impensable sur une Rolls-Royce neuve. 
En effet la peinture appliquée au pinceau par Mark a des propriétés spéciales qui la lient instantanément à la peinture de la carrosserie déjà appliquée.

"Il est impossible de corriger une éventuelle boulette par une “petite retouche”. Il faudra tout refaire ou rien. "

Mental solide 

Voilà de quoi mettre un peu de pression sur les épaules de notre peintre qui se doit d'avoir un mental solide. "Chaque voiture qui passe entre les mains n'est rien d'autre que la voiture suivante. Si vous commencez à vous soucier de qui l'a acheté, à combien et où elle ira, cela pollue votre esprit et joue sur votre efficacité.” Il faut juste faire le vide et peindre. Facile à dire. Pour garder sa concentration, Mark ne prend quasiment jamais de congés. Pour lui, rentrer de week-end est assez compliqué déjà. "Il faut se re-concentrer”. Il ne faut pas s’arrêter. En cas de congés à l'usine,  lorsque l'usine est réorganisée pour construire un nouveau modèle, par exemple - Court est sollicité dans différentes parties du monde pour peindre les voitures des clients ou pour montrer ses compétences dans des conférences ou des événements de la marque. 

"Jamais de congés pour Mark"

Des enseignes de magasin à rolls Royce 

Court ressemble en tous points au gars que vous pourriez croiser dans n’importe quel pub anglais. Grand et costaud, il roule les R tout en usant d’un épais accent local. Il a d’ailleurs commencé par peindre des enseignes sur des pubs. C’est en voyant une annonce du constructeur anglais qu’il a appris que Rolls cherchait, dans son village natal un peintre. “Il s’agissait simplement d’adapter une compétence que j’avais, pour l’appliquer sur une voiture de 6 mètres de long”. C’était en 2003, et il n’a pas oublié son entretien d’embauche. 

Un entretien d'embauche particulier 

Au moment de la parution de l’annonce, BMW est propriétaire de Rolls-Royce depuis quelques années. Une compétence comme celle de Mark se trouve rarement au coin de la rue. On met Court dans un avion, direction l’allemagne où il devra rencontrer Ian Cameron, l’homme engagé par BMW pour diriger la conception des Rolls-Royce. Une fois en allemagne, Cameron reçoit Mark et lui montre une Rolls avec une Coachline parfaitement alignée. “La seule question c’est est ce que vous savez faire ça?”. Court répond alors “Eh bien, je suis un Anglais arrogant, donc je peux tout faire”. 

"Je suis un Anglais arrogant, je peux tout faire"
Mark Court est alors envoyé à l’usine de motos BMW, le seul endroit où on a encore un atelier de peinture à la main pour certains réservoirs de motos ou carénages. II rejoint rapidement l’usine Rolls-Royce. 

Un savoir faire unique 

La technique utilisée est simple. Court utilise des brosses à poils d’écureuil qu’il ajuste lui-même à la bonne forme. Il met un peu de poudre sur ses doigts afin qu’ils glissent facilement le long de la carrosserie pendant la peinture. Il utilise un ruban adhésif qui lui servira de repère visuel. La bande ne masque pas le bord de la ligne. 
Mais ne vous y trompez pas, pour Court il ne s’agit pas uniquement de faire des lignes droites. Les demandes des clients sont multiples et ils demandent une variété de modèles personnalisés, allant de fleurs, à diverses formes abstraites, têtes de cheval, ou initiales. Mark refuse systématiquement le café ou toute boisson énergisante. 

La seule chose qui inquiète Mark c’est l’avenir de ce job chez Rolls. Il essaie toujours de trouver un apprenti qu’il pourrait former pour un jour prendre sa place. Deux d’entre eux ont déjà jeté l’éponge. L’un deux était son propre fils, qui a décidé d’aller travailler à l’atelier de menuiserie Rolls-Royce. 

Retrouvez également notre essai de la Rolls Royce Silver Shadow.

 

 

Nicolas Laperruque 
photos : Rolls Royce 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


21 mai 2020 Histoires de miniatures

Rolls-Royce propose un Cullinan...au 1/8ème et ce n'est pas un jouet

Sir Henry Royce a dit un jour: "Les petites choses font la perfection, mais la perfection n'est pas une petite chose." C'est dans cette optique que Rolls-Royce Motor Cars présente à ses cli

> LIRE


21 mars 2020 On en parle

Voitures en papier livraison 1

Histoire de s'occuper et d'occuper les enfants ( surtout ), nous avons sélectionné un grand nombre de voitures, utilitaires à imprimer et à monter. Enjoy !!! encore d'autres  https://www.hi

> LIRE


22 mars 2020 On en parle

George Best, le cinquième Beatles

Même si vous n’êtes pas passionnés par le football, il y a de grandes chances que le nom de George Best ait déjà résonné à vos oreilles. Né en mai 19

> LIRE


27 avril 2020 Histoires de courses

Une Rolls-Royce au Dakar !

Départ du troisième Paris Dakar, 1er janvier 1981. Parmi les dizaines de mines mal réveillées ce matin là, un équipage attire l’attention de tous les médias. Pensez d

> LIRE


10 mars 2020 Histoires d'auto

FU 2 (FUCK YOU TOO) : l'histoire d'une immatriculation provocante

FU 2 est certainement l'une des plaques d'immatriculation les plus connues aujourd'hui en Angleterre. Imprégnée de petites histoires qui ont fait sa renommée, FU 2 (comprenez par là

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter