04 décembre 2019

CANNONBALL Le record a été battu, en 27 h et 25 mn

C’est LE record qui agite les USA depuis des décennies. A tel point qu’il a fait l’objet de films “Cannonball Run”, de courses plus ou moins légales (souvent moins), à inspiré de nombreux fantasmes et plusieurs décennies de tentatives de records. C'est un record qui n'existe pas officiellement et qui ne peut légalement être battu. L’idée? Partir du Red Ball Garage de New York et rouler à fond jusqu’au Portofino Inn Hotel à Redondo Beach, Californie. Une équipe vient de le battre, en traversant les USA d’Est en Ouest en 27 heures et 25 minutes.

Red Ball Garage, 10 Novembre

Le départ, devant le Red Ball Garage s’est déroulé le 10 novembre peu après minuit, comme il est de coutume, pour éviter les bouchons New-Yorkais. C’est dans une berline Mercedes-Benz modifiée que l’équipe s’est lancée sur le trajet emprunté lors premier “Cannonball Baker Sea-To-Shining-Sea Memorial Trophy Dash” en 1971. Arne Toman et Doug Tabutt se sont succédés au volant, assistés aux jumelles par Berkely Chadwick dans le rôle de l’éclaireur.

Toman n’est pas un inconnu du Cannonball, lui qui a participé 5 fois lors d’événements transcontinentaux illicites. Mais c’est la première fois qu’il se lance “en solo” pour battre le record établi en 2013 par Ed Bolian, Dave Black et Dan Huang, en 28 heures. 50 minutes. A l’époque ce record était déjà 2 heures plus rapide que le meilleur temps précédent.

La règle c’est qu’il n’y a pas de règles

Evidemment ce type de record est difficilement homologable. Contrairement à la plupart des records de vitesse, il n’y a pas un organisme qui contrôle et valide le temps. Pour une bonne raison, c’est totalement illégal. L’établissement d’un record de Cannonball passe invariablement et inévitablement par le non respect de toutes les règles de circulation. Cela n’empêche pas les gens de le tenter. Premièrement par le biais de courses interdites dont les plus connues sont les “2904” et le “C2C Express”. . Arne Toman et Doug Tabbutt sont deux membres de la "fraternité des aliénés", nom donné aux participants de ces courses. Deuxièmement par des tentatives d’une traite et en solo, comme pour le record officieux datant de 2013. 

Un record qui tient depuis 2013 

Ce que l’on sait c’est qu’au moins deux douzaines de tentatives ont eu lieu depuis ce dernier record. Sur toutes ces tentatives, une seule s’est soldée par un temps inférieur à 30 heures. 
Toman, Tabbutt et Chadwick ont ​​non seulement réussi à battre un record que beaucoup de gens pensaient difficile ou impossible à battre. Mais ils l'ont complètement explosé, faisant le trajet en moins de 27 heures et demie.

Il était admis de manière générale que “personne ne pourrait battre ce temps là”. C’est ce que tout le monde disait déjà lorsque David Diem et Doug Turner ont établi un record de 32 heures et 7 minutes en 1983, et encore une fois lorsque Alex Roy et Dave Maher ont relevé la barre à 31 heures et 4 minutes en 2006.  Le “No-can-do” était monté d’un cran quand Ed Bolian et Dave Black traversèrent le pays en 28 heures et 50 minutes en 2013, un record qui tenait jusqu'à présent. 

Brock Yates 

Mais la dernière équipe à avoir réalisé ce qui semblait impossible a certainement réalisé un temps que Brock Yates, celui qui a imaginé le “Cannonball Baker Sea-To-Shining-Sea Memorial Trophy Dash” n’aurait certainement jamais imaginé il y a presque 50 ans. C’est en effet la course de Yates entre New York et Los Angeles qui a jeté les bases d’une contre-culture automobile qui lui voue un véritable culte et lui rend hommage en conduisant pied dedans pendant des milliers de miles. 

Faut pas perdre de temps en route 

Après avoir quitté le garage Red Ball du côté est de Manhattan à 10 h 57 le 10 novembre, Toman, Tabbutt et Chadwick ont ​​mis 27 heures et 25 minutes pour atteindre l’hôtel Portofino de Redondo Beach, à South Bay. Dans une voiture. Si ça ne vous parle pas, arrêtons nous deux secondes pour procéder à un petit calcul. En empruntant la route du nord - la I-80 via le Nebraska, la I-76 jusqu'à Denver, la I-70 jusqu'au milieu de l'Utah et la I-15 jusqu'à la toile d'araignée d'autoroutes de LA sur un total de 4546 km - Toman et Tabbutt ont pu conserver une vitesse moyenne globale de 166 km/h. Cela inclut les arrêts pour refaire le plein,  dignes de la compétition, puisqu’ils n’ont pris que 22 minutes et demie. Tout cela dans un pays où la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes inter-États est généralement de 70 mi / h, soit 112 km/h. 

Une préparation aux petits oignons

N’allez pas croire que nos fous furieux sont partis la fleur au fusil. Le record tient aussi et surtout dans la préparation. Si Chadwick s’est ajouté à l’équipe au dernier moment, Toman et Tabbutt étaient obsédés depuis longtemps à l’idée de battre le record de Bolian. Cela se traduit par des centaines d’heures passées à tout planifier et à se préparer. Toman et Tabbut se partageront la conduite et Chadwick aura la charge des jumelles gyrostabilisées pour surveiller de loin la Police. C’est une Mercedes-Benz E63 AMG 2015 que Toman a choisi pour tenter le record. Le garçon qui fait dans la machine outil et dans la mode, a poussé la préparation jusqu’à 700 chevaux en installant une pile à combustible fabriquée sur mesure, et un réservoir supplémentaire pour minimiser les arrêts.

L’étoile filante

L’allemande reçoit de nouveaux turbos, de nouvelles durites, un système de refroidissement revu et une admission améliorée. Les freins et la suspension AMG sont conservés car jugés assez performants. Il faut ajouter évidemment un détecteur de radars, ou plutôt deux de marques différentes, un système de brouillage laser, et un système anti-collision issu de l’aviation, rien que ça.

Avion furtif

La comparaison avec un avion de chasse prend tout son sens quand on apprend que les gars ont carrément équipé la Mercedes d’un interrupteur visant à neutraliser tous les feux arrières pour éviter de se faire suivre. Ils ont également modifié avec du vinyle l’apparence des feux arrières pour faire ressembler l’AMG à une modeste Honda Accord du milieu des années 2000 et se fondre dans la masse. Les appli comme Waze sont évidemment de la partie et lancées sur un iPad et un Iphone allumés en permanence, ainsi que deux GPS. Une autre balise GPS permet à des amis restés à la maison de localiser leur progression en permanence. Un scanner de Police et une radio CB complètent l’attirail du parfait Cannonballeur. Mais le détail qui tue, c’est la lunette thermique montée sur le toit, contrôlée à distance par le passager du siège arrière. Ils ont ainsi pu repérer des voitures de flic planquées dans des buissons en bord de route. 

Aucune machine n’est parfaite 

Mais il y avait des limites à tout ce matériel. La voiture, qui avait été superbement préparée, a commencé à déconner dans les Rocheuses. La combinaison d’une essence à faible indice d’octane et de l’altitude a provoqué une détonation. Toman qui conduisait à ce moment là, a arrêté la voiture, coupé le moteur et redémarré. Heureusement elle a ensuite fonctionné à merveille. A haute vitesse c’est la caméra thermique qui se montrait inopérante à cause du vent. La CB n’a servi à rien, sinon à se prendre pour Burt Reynolds et le scanner de la police ne fonctionnait que dans les endroits où ces communications n’ont pas encore basculées sur des échanges cryptés numériquement. 

Un travail d’équipe 

Pendant des mois les recordmens ont appelé tout ce que l’amerique comptait de connaissances, amis, famille pour former une équipe de renseignement. C’est sur le terrain que les gens savent si un radar se trouve ici ou non. Les locaux savent toujours un paquet de choses que vous n’obtiendrez pas sur le net. 
C’est ainsi qu’ils ont pu compter sur 18 spotters tout au long de la course. Des gars qui parcouraient parfois plusieurs centaines de kms dans le seul but de surveiller la route avant le passage de l’AMG. Carl Reese, détenteur unique du record en moto, d'un océan à l'autre, les a guidés à travers une partie de la Californie sur sa moto BMW.

Malgré tout cette organisation, les détenteurs du record ont eu de la chance. Au milieu du Midwest, une voiture de police est en effet passée au travers des mailles du filet. En croisant le policier à près de 200 km/h, celui ci les a repéré et à pointé son radar dans leur direction. Une autre voiture complice en interceptant un appel radio a pu prévenir les gars qu’une autre voiture de police était en train d’installer un radar un peu plus loin. Une fois sur place, la banale voiture blanche passant sous son nez, n’a même pas fait lever la tête au policier. 

Immoral ? 

Certaines personnes ne manqueront pas d’être choquées par un tel récit. On peut s’indigner de la mise en danger de la vie d’autrui que constitue ce genre de records. On pourrait répliquer que depuis les débuts du Cannonball personne ne s’est tué. La vérité c’est que le niveau de préparation, le matériel et on l’imagine l’extrême concentration des équipages font que rien n’arrive.

En général les mecs qui battent le record de Cannonball aux USA attendent un an et un jour avant de dévoiler leur temps. Pour une simple raison de prescription dans tous les états traversés. Toman attendra tout de même un an avant de publier la vidéo du record. Pour l’attaquer il faudrait prouver d'ici là, qu’il a bien commis ce délit, ce qui semble compliqué. 


Ce qui est sûr c’est qu’il a déclaré que ce serait sa dernière tentative. Le père de 2 enfants, a décidé de prendre sa retraite de “ce genre d’exploits”. Mais les records sont faits pour être battus. 

Source Road & Track 

Adaptation : Nicolas Laperruque 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


12 avril 2020 Histoires de courses

Ils profitent du Coronavirus pour battre le record du Cannonball. 26H38 pour traverser les USA en voiture. 

Un équipage a exploité le confinement des USA pendant la pandémie de coronavirus pour établir un nouveau record du Cannonball, cette traversée des USA en voiture. Un record qui suscite b

> LIRE


25 mars 2020 Histoires de courses

1968 : Le record inconnu de Stirling Moss en Suzuki

A la fin des années 60 en Europe, acheter une voiture nippone n’est pas un réflexe. C’est même considéré, au mieux comme une excentricité, au pire comme une connerie. P

> LIRE


17 mars 2020 Road-Trip

Mercedes-Benz 209D Marco Polo, l’autre van légendaire 

Votre véhicule dessiné sur le produit de votre choix, c'est chez Classic Mobil Si on pense souvent au Combi Volkswagen dès qu’il s’agit de fourgon aménagé, i

> LIRE


16 mars 2020 Histoires de design

Mercedes-Benz T1, Icône du style

On le connaît sans le connaître, et pourtant on en croise encore aujourd’hui régulièrement. Mais saviez vous que le fourgon T1 avait révolutionné le monde du fourgon et qu&rsq

> LIRE


20 février 2020 Histoires d'achats

On a parlé bagnoles avec Les Forbans

. “Tu veux pas venir interviewer Les Forbans?” Ba je sais pas, pourquoi je ferais ça? Tu crois qu’on peut leur causer de bagnoles? “ah oui je crois”. C’est comme &ccedil

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter