10 août 2021

SINCLAIR C5, La « voiture » électrique citadine d’il y a 35 ans 

Ce sujet nous ramène en 1985, lorsqu'un nouveau type de véhicule électrique a été lancé sur le marché Anglais, Le Sinclair C5, un petit vélo mobile électrique monoplace, littéralement un "vélo à pédales à assistance électrique".

La création du C5 est le point culminant de la passion de Sir Clive Sinclair pour les véhicules électriques. Bien que largement décrite comme une « voiture électrique », Sinclair l'a qualifiée de « véhicule, pas de voiture ».

Pour mémoire Sir Clive Sinclair a fait fortune en créant et vendant par millions les premiers ordinateurs individuels, ZX80, ZX81 et Spectrum.

Description du C5 

 

Prix en 1985               : 399 £ (428 £ livrés par correspondance)

Ventes prévues          : 100 000 la première année

Longueur                    : 1,74 m

Hauteur totale            : 80 cm

Moteur électrique       : 250 W (0,34 chevaux) moteur à aimant permanent

Batterie                      : batterie plomb-acide 12 V

Autonomie                 : 20 miles (32 km)

Coffre                        : 28 Litres

Sinclair C5 Poids à vide : 30 kg sans batterie environ. 45 kg avec batterie

Coût du projet           : 12 millions de £

Exigences                 : Aucun permis nécessaire pour le conduire, pas d’assurance, peut être utilisé par toute personne de plus de 14 ans

Production                 : 14 000 unités 

Vendu                        : 5 000 unités 

Le Sinclair C5 devait être construit dans l'ancienne usine de DeLorean Motor Company. Finalement c’est la société Hoover qui va fabriquer le C5 dans son usine de Merthyr Tydfil. Il est amusant de constater que De Lorean a construit et vendu une quantité similaire de De lorean que de C5 et que les deux projets ont échoués dans le même laps de temps.

Chronologie

1979    Premier proto

1980       Le gouvernement britannique abolit la taxe de circulation pour les véhicules électriques

1983       Sir Clive Sinclair vend une partie de ses parts dans Sinclair Research pour lever 12 millions de livres sterling et créer les véhicules Sinclair. 

1983       Introduction de la législation relative aux « cycles à pédales à assistance électrique ». La nouvelle législation a été créée pour autoriser les véhicules à 2/3 roues roulant à une vitesse maximum de de 24 km/h sur les routes du Royaume-Uni

1983       Le Sinclair C5 est lancé et reçoit un accueil mitigé

1985       August Hoover cesse de produire le C5 alors que les véhicules Sinclair rencontrent des difficultés. Une Grande quantité de C5 restent invendues

1985       Octobre Sinclair Vehicles est mis en redressement judiciaire

1992       Sinclair Zike un vélo électrique est lancé, vendu à 2000 unités, la production s'arrête 6 mois plus tard

 

Le successeur potentiel du C5, le Sinclair X-1 devait être mis en vente au prix de 595 £, un échec là encore.

 

Mythe

Une des grande blague sur le moteur installé dans le C5 était qu'il était également utilisé dans les machines à laver, ce n'était absolument pas le cas même si le C5 était produit dans l’usine hoover de Merthyr Tydfil, dans le sud du Pays de Galles. Le C5 pèse 45 kg avec batterie, il dépasse pour autant de 15 kg les restrictions imposées par la législation anglaise. La batterie était à "décharge profonde", ce qui signifiait qu'elle pouvait être chargée des centaines de fois sans perte notable de performances. La C5 est une propulsion, mais avec la seule roue arrière gauche entraînée par le moteur électrique….

Qu'est-ce que cela fait de conduire un Sinclair C5 ?

Les deux mots principaux pour décrire l'expérience de conduite de la C5 sont « terrifiant » et « amusant ». Assis au-dessus du guidon sur le siège finement rembourré, vos bras descendent au-delà de vos jambes pliées, qui peuvent et devront pédaler à un moment donné, tandis que vos pieds reposent sur les pédales de… poussette.

Vous insérez la clé de contact et vous mettez l'appareil sous tension. La puissance transmise au moteur et l'état de la batterie sont indiqués par deux afficheurs graphiques à LED placés derrière le capot avant. Vous appuyez sur le bouton de démarrage/accélérateur du guidon gauche et vous êtes parti pour vous savourez l’« accélération » offerte par ce moteur de 250 W.

Le freinage est contrôlé soit en relâchant le bouton d'accélérateur du guidon, soit en serrant la poignée de frein identique à celle du vélo de votre petite sœur. Il dispose également d'une fonction de « frein à main » où l’on verrouille le frein arrière. Donc le laisser garé sur des pentes n'est pas un problème. Incroyablement, le C5 est doté d'un frein à disque à l’avant et d’un frein à tambour à l’arrière, ce qui lui permet de s'arrêter rapidement et en toute sécurité. Avec une vitesse de pointe de 24KM/H, le bébé de Sir Clive Sinclair ne va pas bien vite mais il vous en donne l’impression, assis au ras du sol que vous êtes. En tant que conducteur, vous êtes tellement exposé à la fois aux éléments et au voitures qui vous frôlent que rouler à 25 km/h semble déjà tout sauf prudent. 

Sinclair a affirmé que la C5 avait le siège positionné à la même hauteur qu'une voiture familiale. C'était vrai si cette voiture était de 1959 et s'appelait une Mini. 

Fiabilité et coûts d'exploitation

De nombreux propriétaires de C5 racontent avoir brulés leur moteur, en effet celui-ci, à aimant permanent avait du mal à faire face à toute forme de pente ; l'assistance au pédalage était très souvent nécessaire. Autre misère, les C5 ont bien souvent subi la honte de s'échouer sur des dos d’ânes trop haut, même petits. L’entrainement sur une seule roue était également une cause de plainte. De plus, il n'y avait pas de marche arrière, donc chaque marche arrière se transformait en cauchemar.

L'autonomie officielle sur une seule charge a été homologué à 20 miles (32 km), mais la plupart des propriétaires annonçaient n’avoir que la moitié par temps froid.

La batterie de 15 kg peut être chargée à pleine capacité en huit heures, ce qui est beaucoup plus long que les voitures tout électriques d'aujourd'hui. Certains propriétaires actuels et bricoleurs de C5 remplacent l'ancienne batterie au plomb par des batteries lithium-ion. Dans cette configuration la c5 a une autonomie de 45 miles avec sa batterie lithium-ion de 60 Ah, qui pèse deux fois moins que l'originale.

Francois Bouet

 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


16 juin 2022 Road-Trip

Un week-end en Skoda Enyaq 80X Sportline, 265ch et 4 roues motrices

Eh oui, cet article est plus une expérience intéressante que vértablement un  essai.  Les qualités dynamiques et esthétiques de l'Enyaq sont un peu voilées par une inad&

> LIRE


07 décembre 2021 Histoires d'essais

Essai Ford Mach-e 294 ch 99kwh 2 Roues motrices ( RWD )

Mes camarades de la presse n’ont eu que des versions 4 roues motrices à l’essai lors du lancement de la Ford Mach-e. Mon ami Nicolas Meunier avait relevé des consommations assez déli

> LIRE


16 août 2021 Histoires d'auto

L'E-camper, le premier camping-car électrique " range extended "

LEVC est le fournisseur des célèbres « black cab «  Londonien.  Depuis peu LEVC a développé une version utilitaire du black cab, le VN5 et maintenant une versio

> LIRE


12 avril 2021 Road-Trip

Mazda Mx-30 la semaine, Mx-5 NA le Week-end ?

Comme vous le savez sans doute chez Road-Story nous sommes un peu fan de Mx-5. Alors quand Mazda a annoncé le lancement d’une nouvelle Mx nous nous sommes dit que l’on se devait de faire quel

> LIRE


21 janvier 2021 Histoires d'auto

Un nouveau constructeur débarque en France : Aiways 

Depuis quinze ans, on nous annonce l’arrivée imminente des constructeurs chinois sur notre marché. C’est une réalité depuis le débarquement de MG en avril dernier. Mais les

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter