05 janvier 2021

Comment stationner avec style à New York City?

On poursuit notre voyage à New-York, mais cette fois-ci nous allons poser notre Chevrolet Suburban. Mais justement. Comment stationner à NYC? Nous allons assister à un curieux manège pour empiler les voitures. 

Après avoir découvert New York, et rencontré les passionés de Citroën aux USA, entre New-york et Saratoga Springs, nous revenons dans la grosse pomme. Après avoir rencontré Kim qui roule en Citroën Visa à New York City, nous allons découvrir... les parkings ! 

Un vrai sujet 

Circuler à New-York en bagnole n’est pas une punition. Au contraire, les avenues sont larges et les blocs permettent de se repérer et de faire demi-tour facilement. Dans les faits, ça reste une des plus grandes villes du monde. Le bon réflexe en cas de séjour à NYC reste quand même de se renseigner auprès de l’hôtel sur la possibilité de stationner votre truck. Mais le concept de la bagnole c’est quand même de se déplacer avec. Après quelques jours à New-York, je peux parier que vous en aurez plein le cul de marcher. Plein les bottes quoi. C’est à ce moment-là qu’il faut bien prendre conscience d’un truc tout bête : le prix du stationnement. 

Le parking intérieur 

Les solutions les plus faciles sont souvent les plus chères. C’est le cas des parkings New-Yorkais. Le premier soir à NY, on a vite compris. Alors que nous nous rendons au Katz’s Deli. Le voiturier du Ludlow parking nous déleste de 70 billets verts pour s’occuper de notre engin pendant deux heures. Somme à laquelle il serait de bon ton de rajouter une poignée de billets en pourboires. C’est le prix à payer pour le minimum d’emmerdements et la certitude de retrouver sa caisse sans amende sur le pare-brise ou pire, sans avoir à aller la rechercher à la fourrière. Méfiez-vous comme de la peste des prix affichés à l’entrée des parkings. Si c’est pas cher, c’est qu’il y a embrouille. En effet, les prix d’appel concernent en général la première demi-heure. Passé cette première demi-heure à prix doux, ça peut piquer. 

Dans la rue 

La plupart des 47 000 horodateurs de New-York réclament 25 cents, pour 20 mn et 75 cents pour une heure de stationnement. L’idée est donc de se procurer suffisamment de quarter, ces quart de dollars, pour abreuver l’horodateur. Méfiez-vous quand même du temps maximal de stationnement. Il peut varier entre une et six heures. Les parcmètres n’acceptent que rarement les cartes bancaires. T’es en Amérique mec. Paye en liquide. Mais de plus en plus de parcmètres acceptent les “New York City Parking Cards”. On se les procure en ligne et on peut les recharger du montant voulu.  

Chaque détail compte 

Ne négligez aucun panneau. S'il y a plusieurs places dans la même rue, méfiez-vous. Travaux, permis spécial pour se garer ou heures de nettoyage des rues, les prétextes sont nombreux pour embarquer votre voiture.  Il convient également de se garer à plus de 15 ft (4m57) d’une borne à incendie. On ne mord pas d’un centimètre sur un passage piéton. Si au moment de votre retour votre voiture a disparu, appelez le 311. En communiquant votre plaque d’immatriculation, l’opérateur vous dira si elle est à la fourrière. 


Les parkings à étages

On ne peut pas évoquer le stationnement à NY sans faire un détour par les parkings à étages. Comme vous l’aurez compris, l’espace est compté et chaque mètre carré coûte cher. Les gérants de parkings ont donc trouvé une solution pour rentabiliser l’espace et augmenter vos chances de trouver une place. 
On parle ici de structures métalliques dans lesquelles on peut empiler plusieurs voitures. Un système bien moins coûteux que de construire un parking souterrain.

Jongler avec les voitures

Il en existe à plusieurs endroits de la ville mais le plus connu et le plus imposant se trouve le long de la 20th Street, au 161 de la 10th Avenue. L’Edison Park Fast stocke les voitures sur trois étages. Des petites mains passent leurs journées à jongler avec les voitures. Entre durées de stationnement, nouvelles arrivées, parking à la semaine ou à l’heure, ils sont bien occupés. On prend les voitures du dessus pour les mettre en dessous, les voitures du fond pour les ramener devant dans un ballet incessant. L’espace entre les voitures est compté, tout ça se frôle dangereusement sans jamais frotter en apparence. Le plus grand soin est apporté aux véhicules pour éviter les bosses. Mais rien n’interdit de faire le tour de la bagnole au moment de la récupérer.  Mais on ne peut pas parler de parking à New York sans évoquer le plus mythique d’entre eux. 

Le Red Ball Garage 

Il s’agit d’un immeuble en briques rouges surmonté d’une enseigne lumineuse comme il en existe beaucoup à New York. Mais sous les fenêtres se trouve une institution. Premièrement le Red Ball Garage est là depuis au moins 1940, d’après les archives municipales. Il a survécu à la gentrification galopante de la ville, ce qui est un premier exploit. Mais surtout, ce parking est le point de départ du Cannonball Run, une course aussi illégale que mythique dont le but est de parcourir les USA d’Est en Ouest en un temps record au volant d’une voiture plus ou moins de série et sans se faire pincer par les flics. La course inspirera un film du même nom de Burt Reynolds en 1981. Ses racines remontent au début du siècle, depuis les années 70, plusieurs courses ont eu lieu. Aujourd’hui il s’agit davantage d’un record à battre, comme on a pu souvent vous en faire part dans nos pages. Sachez que le point de départ officiel est donc ce Red Ball Garage situé à New York et que le point d’arrivée est invariablement le Portofino Hotel à Redondo Beach, Californie. Record à battre, moins de 26 heures ! 

Nicolas Laperruque  

Merci au meilleur guide de NYC : Hervé Katz

 

- Les podcasts de Road Story sont disponibles sur notre chaîne road story

- Mais également sur Itunes en recherchant "Road story"

- Mais également sur Spotify en recherchant "Road story"

- Mais également sur Deezer en recherchant "Road story"

Retour

Ces histoires sont pour vous :


09 juin 2021 On en parle

POA "souvenirs d’auto" par Thibaut Chatel et quelques Petits Observateurs

J’ai eu la chance de recevoir Thibaut Chatel dans mon émission "Portait Chinois" ou nous avons évoqué le lancement du Livre " Souvenirs d'auto ". Vou

> LIRE


11 juin 2021 Histoires d'essais

Nouveau Citroën C3 Aircross, le petit SUV évolue

Le Citroën C3 Aircross gagne en maturité, monte en gamme et affirme son caractère avec une nouvelle face avant, plus sculptée,  de nouvelles teintes et quelques améliorations &agrave

> LIRE


04 juin 2021 Histoires d'auto

La MEP X27 au moteur de Citroen Axel Roumain

Mon frère Roland et moi roulons dans des trucs bizarres et variés, il nous arrive d’avoir des pannes, mais à chaque fois qu’on a pété le moteur, c’est moi qui é

> LIRE


24 avril 2021 Histoires d'essais

Essai DS DS9 225 Puretech non hybride 2021

La DS9 est elle le meilleur Prix - Produit du segment premium ? Et oui enfin une marque Française lance une vraie berline haut de gamme. J’ai eu envie d’essayer cette auto et de savoir si, enfin DS &ea

> LIRE


21 février 2021 Histoires d'auto

La grande épopée de la première Citroën DS aux USA 

La marque Citroën a toujours eu une relation particulière avec les Etats-Unis. Mais en 1955 quand le constructeur présente sa DS au Salon de Paris, l’heure est à l’euphorie. Alors po

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter