17 novembre 2019

Rouler en HUMWEE en France ? C'est possible !

L’histoire commence par un français, Richard, qui s’exile en Arizona, pour vivre son rêve américain. Tout change le jour où il croise un HUMWEE conduit par un civil. Il crée American Top Car et se spécialise dans l'exportation de ces véhicules militaires. 

Le rêve americain de Richard 

En France, Richard faisait de la voiture américaine au coup par coup pour les copains. Il possédait surtout un restaurant typiquement américain lui aussi. Un Diner dans lequel on servait des burgers géants, c’est ça aussi l’amérique. 
Pendant 5 ans, le restaurant situé à Saint Maurice l’Exil verra défiler 70 000 clients. 

Mais cette réussite n’occulte pas le rêve de Richard et de sa femme : partir aux Etats-unis. 
Au départ, il n’avait pas du tout prévu de se lancer dans l’exportation de HUMWEE, même si les HUMMER H1 et H2 lui plaisaient bien. L’idée était plutôt de faire de l’antiquité. 

Un civil en HUMWEE 

Un jour Richard roule tranquillement sur une route américaine et aperçoit au loin un H1. Au moment où il le croise pourtant, il se rend compte que c’est en fait un HUMWEE, conduit par un particulier. Il se renseigne et apprend que l’on peut désormais, avec quelques conditions, immatriculer un authentique HUMWEE de l’US ARMY pour rouler tous les jours. 

Pour Richard, les choses sont claires, il lui en faut un. Et ça tombe bien, car l’US ARMY se sépare de centaines de véhicules arrivés en fin de service. Et en Décembre 2014 il devient possible pour un particulier de se porter acquéreur d’un HUMWEE. 
A l’instar de nos ventes de domaines, Iron Planet vend aux particuliers des flottes entières de HUMWEE. 

Un long chemin pour démilitariser le véhicule 

Commence alors pour Richard, le début d’un parcours du combattant. Il lui faut obtenir un document officiel le EUC, qui certifie que le véhicule a bien été démilitarisé. Cette démarche prend alors entre 9 et 11 mois pour débloquer le véhicule. 
Une fois le véhicule enregistré, il faut savoir que seuls une trentaine des 50 états américains autorisent de rouler avec un véhicule militaire. 
Le véhicule est considéré comme “une arme” de l’armée US et on ne peut faire n’importe quoi avec. 

Le HUMWEE, arme américaine 

Pour exporter le véhicule, il faut respecter impérativement une liste de “pays amis”. Pendant un an, en 2015-2016, Richard observe, questionne, apprend les procédures. Il va même se rendre compte que finalement être français peut s’avérer être un avantage dans ce genre de business. En effet, un américain qui achète un véhicule militaire n’a pas le droit de l’exporter. 

Richard obtient donc une licence d’exportation et commence à trouver d’autres véhicules. 

Un véhicule indestructible..

Une fois le véhicule trouvé, le client peut personnaliser entièrement son véhicule. Côté mécanique, tout est revu pour adopter des moteurs de moins de 10 000 kms. Au programme toujours le monstrueux V8 Diesel décliné en trois versions : 
-Un moteur V8 de 6.2 l de 150 ch. 
-Un moteur V8 de 6.5 l de 170 ch. 
-Un moteur V8 de 6.5 l optimisé et modernisé de 205 ch. 
La consommation tourne autour de 17 litres/100, ce qui est presque raisonnable compte tenu du gabarit de l’engin. Ceci, grâce à un moteur qui finalement tourne au ralenti. 
A propos de gabarit, Richard a une réponse toute trouvée : “En France, toutes les routes sont faites pour accueillir des bus scolaires. Un School Bus c’est 2.5 m de large, un HUMWEE seulement 2.20m !”

...Qui passe partout

Richard me l’affirme, si on enlève le pare-buffle devant le véhicule, le HUMWEE est capable de grimper un mur ou n’importe quel obstacle à la verticale. La hauteur du châssis associée au couple de camion,  font qu’il ne peut rester coincé ou enlisé quelque part. 


Ce sont ces qualités qui avaient fait gagner le HUMWEE lors de l’appel d’offre de l’armée US, face notamment au Cheetah Lamborghini. Avec ses 4 roues directionnelles et indépendantes, son châssis au dessous lisses, la possibilité d’être hélitreuillé, il répondait aux besoins de l’armée de l’Oncle Sam. 
La plupart des HUMWEE seront construits par AM GENERAL à partir de 1985.  Cet engin connaît alors son moment de gloire pendant la guerre du Golfe. 

Un LEGO

L’autre avantage du HUMWEE c’est son côté voiture LEGO. On peut en faire un Pickup, un 4X4, un cab, tout ce qui vous passera par la tête. 
Un concept qui a déjà permis à Richard d’exporter une trentaine de véhicules à travers le monde entier, dont une quinzaine en France. 

Les prix 

Une fois livrés en France, les HUMWEE exportés par American Top Car sont proposés tout compris autour de 40 000 €. Cela comprend le transport, la carte grise, le contrôle technique et le dossier auprès de la FFVE. Le véhicule ne peut être immatriculé qu’en véhicule collection. 

De nombreuses options sont disponibles suivant les véhicules et les désirs du clients. Mais la plupart des HUMWEE sont livrés avec des pneus militaires renforcés au Kevlar, des portes souples et capotes neuves. 
Certains modèles plus dépouillés sont accessibles autour des 30 000 €. 

Une façon originale de rouler, pour se faire plaisir, pour traverser le désert ou tout simplement pour faire plaisir à Anne Hidalgo. 

Nicolas Laperruque 

Merci à Richard Perrin de American Top Car

Retour

Ces histoires sont pour vous :


21 mai 2020 On en parle

Apéro Auto-Moto 4 avec Christophe Martins, Hervé Katz et Thomas Chrétien

Nouveau rendez-vous sur notre Podcast, François reçoit chaque semaine 3 invités pour se raconter à l'heure de l'apéro, des histoires, des anecdotes d'autos. Où l&#3

> LIRE


03 mai 2020 Histoires d'auto

UAZ Simbir, le 4x4 qui a achevé De Tomaso

De Tomaso, vous connaissez surement. Mais aujourd'hui on va vous parler du dernier projet de la marque, celui de trop certainement. Quand la vénérable marque italienne de voitures de sport décide

> LIRE


25 avril 2020 Histoires de design

Pourquoi les voitures vendues aux USA avaient elles de si gros pare-chocs?

Vous vous êtes surement déjà posé la question. Les voitures américaines et leurs énormes pare-chocs, souvent jugés disgracieux, font également partie de leur charme.

> LIRE


07 avril 2020 Histoires d'auto

Quand Carhartt voulait concurrencer Henry Ford

Carhartt Inc. fabrique des vêtements de travail durables depuis 1889. La marque est portée depuis cette époque par tous ceux qui construisent l’amérique, au point de devenir quasiment l&rs

> LIRE



Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter