03 avril 2021

Mahindra Thar, la Jeep Wrangler à 10 000€

Tout le monde connaît l’histoire de la Jeep Willys et de ses descendantes, jusqu’à la dernière génération de Wrangler. Mais saviez-vous que ces Jeep avaient de lointaines cousines en Inde, et qu’elles se ressemblaient beaucoup? Voici l’histoire des Jeep Indiennes. 

 

1947 : Le premier tout-terrain de Mahindra

L’histoire des 4X4 Mahindra débute en Octobre 1947. L’entreprise Mahindra & Mahindra Ltd importe un lot de 75 Jeep CJ2A. La Jeep Willys est parfaitement adaptée aux conditions de circulation de l’Inde d’après guerre. Ce premier lot rencontre un joli succès et dès 1949 l’affaire prend une autre tournure. Un accord est conclu avec Willys Overland Export Corporation pour l’importation de véhicules en CKD. Les Jeep CJ3A sont livrées en kit en Inde et assemblées dans l’usine de Mazagaon à Bombay. Au début, seulement 10% des pièces sont fabriquées localement, dont les pneumatiques. 

 

1953 : Le WIllys CJ 3B

En 1953, la CJ-3A cède sa place à la CJ-3B. Entre deux les “Jeep de Mahindra” ont déjà conquis le pays et le coeur des indiens. Mahindra dispose de la licence officielle achetée au fabricant américain de Jeep. Année après année, Mahindra & Mahindra intègre de plus en plus de pièces fabriquées localement sur la ligne de montage. En 1964, le taux d’intégration atteint 97%. On lance également des versions développées en Inde, comme la CJ3B à empattement allongé de 2,56 m. A partir de 1968, les Jeep de Mahindra sont fabriquées à 100% à l’aide de pièces made in India. Cela n’empêche pas Mahindra de continuer à collaborer avec Jeep Corporation, division d’American Motors. 

Peugeot entre dans la danse 

Devant l’augmentation du prix des carburants, Mahindra se met au Diesel en 1975 avec un bloc fabriqué sous licence International Harvester. En 1979, le gouvernement Indien négocie avec Peugeot la fourniture du très réputé moteur diesel 2.1 L type Indénor pour équiper les gammes CJ et FC. Une collaboration qui durera, puisqu’on retrouvera encore des Diesel Peugeot sous le capot des Mahindra à la fin des années 80 et encore récemment dans les Boléro et Goa importés un temps en France. Une ambition européenne matérialisée par la mise en place en 1984 d’une filiale, Mahindra Hellenic Auto Industries qui produit alors des Mahindra CJ 340 et CJ 540 en Grèce, destinés au marché européen. 

1985 : le grand-père du Thar 

Les années passent, mais les Mahindra ressemblent toujours furieusement aux Jeep, et pour cause. Au milieu des années 80 une nouvelle gamme est introduite, la Mahindra MM440, qui donnera rapidement une lignée de nouveaux modèles. Elle ressemble furieusement à la Jeep CJ5 contemporaine. C’est également le premier tout-terrain Mahindra a perdre le suffixe CJ. Ces deux lettres qui signifient “Civilian Jeep” étaient également le signe que Mahindra utilisait une licence Jeep officielle. Les Indiens volent désormais de leurs propres ailes. Le moteur est désormais un Peugeot et l’empattement est également un peu plus long que sur la Jeep. 

1995 : Le MM550 pour l’armée 

Propulsé par le 2,5 litres Peugeot de 72 ch, le MM550 est destiné à l’armée Indienne. L’année suivante le Mahindra Classic fait son apparition. C’est assurément une des Mahindra les plus réussies. Comble du luxe, elle est la première Mahindra à disposer de jantes en alliage! On ne se refuse rien. En 2000, la Mahindra Major est la dernière à être dérivée de la série CJ. Avec sa boîte 5 vitesses et la possibilité de l’acquérir en version 2WD elle connaît un gros succès dans les régions rurales de l’Inde. 


 
2006: la Légende 

En 2006, les indiens fêtent les 60 ans de la marque avec une série limitée basée sur les séries MM540 et 550. Seuls 60 unités sont produites. Mais la vraie révolution arrive un peu plus tard. (attention jeu de mot). 

2010: Le Thar 

Le Thar fait figure de révolution dans la gamme. Très inspiré de la Jeep Wrangler, il envahit rapidement l’Inde. Réputé fiable et costaud, il est apprécié en campagne et vient rouler sur les plates-bandes de la Maruti Suzuki Gipsy en ville. Il reçoit un coup de jeune en 2015. L’intérieur est revu dans le style Jeep Wrangler, les pare-chocs sont revus pour répondre aux normes piétons et la climatisation fait son apparition! 

Bras de fer Mahindra-Jeep

Demain, le 15 aout 2020, le Thar 2020 sera dévoilé. Plusieurs protos roulants laissent deviner une très forte ressemblance avec la Jeep Wrangler actuelle. Après tout quoi de plus normal quand on a des racines en commun que de se ressembler? Mais Jeep ne l’entend pas de cette oreille. Tant que Mahindra se contentait de vendre des véhicules en Inde, FCA ne voyait pas de raisons de s’énerver contre la ressemblance manifeste des modèles Mahindra avec ses propres Jeep. Mais depuis quelques années, Mahindra a des ambitions aux USA. En lançant le Roxor, un engin homologué comme un quad, ressemblant étrangement aux Jeep, Mahindra a investi le marché US mais a également déclaré la guerre à son ex ami américain. Une plainte déposée en août 2018 auprès de la Commission du commerce International des USA demandait l’interruption des ventes de Mahindra Roxor aux USA. L’histoire s’est terminée par un restylage du Roxor et une déclaration de Rick Haas, PDG de Mahindra Automotive North America disant “Tout le monde aura compris que notre véhicule est un CJ” ajoutant encore de l’ambiguité à l’affaire. 

Quel avenir? 

On peut parier que Mahindra, entré par la petite porte aux Etats-unis, finisse par y commercialiser ses futurs modèles, comme le prochain Thar. En Europe, la marque a toujours été importée au compte goutte par des petits importateurs. En France, il s’en est écoulé quelques centaines, importées par Lada France. Mais avec un tarif en Inde aux alentours de 10 000€, je suis sur que vous ne regardez plus du même oeil cette “fausse Wrangler”. 

Nicolas Laperruque

Retour

Ces histoires sont pour vous :


10 février 2021 On en parle

Bruce Springsteen et JEEP veulent réconcilier l'Amérique, mais ça se passe pas comme prévu

Bruce Springsteen alias “The Boss” n’est pas le genre de gars à tourner dans des spots de pub. Pourtant le rockeur a fini par accepter de tourner dans la publicité d’un constructeur

> LIRE


03 avril 2021 Histoires d'auto

Mahindra Thar, la nouveauté que Jeep va détester

On vous parlait hier de l’histoire du Mahindra Thar, cousin éloigné de la Jeep Wrangler. Ce n’était évidemment pas un hasard, puisqu’aujourd’hui le constructeur Indien

> LIRE


18 mai 2020 Histoires d'essais

Nous avons essayé le premier Jeep Gladiator en France. (Essai + Vidéo)

Quand American Car City nous a demandé si on serait intéressé pour essayer un Jeep Gladiator, nous n'avons pas hésité longtemps. Parce qu'il est rare par chez nous, car officiell

> LIRE


03 juin 2020 Road-Trip

Notre coup de cœur de l’année 2019 : le débarquement en Suzuki Jimny

Cet été, juste avant de créer Road-Story et quelques mois avant le début de site internet, nous avons emprunté un Suzuki Jimny...pour débarquer. Nous avons fait un joli road-trip

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter