26 mars 2021

histoire du Mercedes-Benz T1 (vous savez celui avec 208D écrit dessus), Icône du style

On le connaît sans le connaître, et pourtant on en croise encore aujourd’hui régulièrement. Mais saviez vous que le fourgon T1 avait révolutionné le monde du fourgon et qu’il était encore construit plus de 40 ans après son apparition? 

 

La camionnette d’après-guerre c’est fini 

C’est en janvier 1967 que Mercedes-Benz présente le successeur de la L319 avec la série 309 (appelée plus tard T 2), l'ère des camionnettes d'après-guerre est terminée. Plus grand et plus résistant qu'un camion de livraison, plus maniable et plus léger qu'un camion: ce modèle comble un besoin exprimé par le marché et devient la référence sur le segment. Un premier pas vers le T1, considéré alors comme “le fourgon du futur”. 

Le fourgon du futur 

En 1977, on change d’ère. Le L319 avait été développé par Hanomag avant son rachat par Mercedes-Benz. Le nouveau fourgon devait être le premier utilitaire développé par Mercedes-Benz et il fallait que cela se voit.  A sa présentation le T1, encore appelé TN (Transporter Neu) surprend par sa modernité. Il est construit sur la ligne de production de l'usine de Brême. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est souvent appelé “Bremer”. Il sera fabriqué là bas jusqu’en 1984 avant de migrer vers Düsseldorf jusqu’en 1995. Au cours des 18 années de sa production, près d'un million d'unités seront livrés, ce qui a fait du T1 le fourgon Mercedes-Benz le plus vendu à ce jour. 

Un maître de la transformation.
Ce succès sans précédent est en grande partie dû à son offre intelligente et surtout extrêmement large. Le T1 est à la fois un minibus, un fourgon, ou une plate-forme sur laquelle on peut imaginer à peu près tout ce qui est possible. De quoi répondre à tous les besoins des clients. Dès le départ on adapte aussi l’offre mécanique avec des moteurs essence et Diesel. La gamme commence avec le 207 et son mazout 65 ch et culmine avec le 210 essence et ses 105 ch. En 1978, Mercedes-Benz sort même une version électrique, principalement utilisée par la Deutsche Bundepost. 

Le Mercedes TN/T1 était proposé avec 3 empattements : 3,05 m, 3,35 m et 3,70 m. En fonction de la version et de sa motorisation, le poids total allait de 2,5 t à 4,6 t. 
Une version 4x4 était fabriquée par "Iglhaut". Cette version utilisait le chässis du TN/T1 avec les éléments du G-Wagen. Le châssis du T1 a également été utilisé par quelques constructeurs de camping cars, on en parlera très bientôt sur Road-Story. 

Une nouvelle façon de faire des fourgons

On doit les célèbres lignes angulaires du “Bremer”au designer industriel, Stefan Heiliger. Le T1 devient le premier fourgon Mercedes-Benz arborant avec un nez saillant, le différenciant ainsi de ses prédécesseurs en termes d'apparence.

Mais ce nez proéminent n’est pas qu’une question de style. “C’était  indispensable car le moteur était situé à l'avant et avait besoin d'espace », précise Stefan Heiliger.

Le T1 est ainsi considéré comme un pionnier du fourgon moderne, instaurant un nouveau design, encore en vigueur aujourd’hui. Quasiment 45 ans plus tard, le T1 s’insère parfaitement dans le paysage, sans paraître démodé. La "Flêche", élement essentiel de son design fait désormais partie intégrante du design des fourgons de la marque. 

Un T1 indien 

A partir de 1984 les ventes commencent à se tasser. La concurrence s'est réveillée et propose des fourgons traction, plus facile à mener et plus agréables à conduire. La licence du T1 a fini par être vendue aux indiens de Force Motors, anciennement Bajaj Tempo. En produisant sur place le T1 depuis 1987, ils lui offrent une seconde carrière, allant même jusqu’à le restyler en 2008 et l’appeler Force Traveller. 

Fiche Technique : T1 310 D
Période de production : 1978-1995
Prédécesseur : T2
Successeur : Sprinter
Carrosseries : Fourgon, minibus, plateau et châssis-cabine
Cylindrée : 2 874 cm³, 5 cyl. diesel
Puissance : 95 ch (70 kW)
Dimensions : (Lxlxh) : 5.35 m x 1,98 m x2,45 m
Charge utile : jusqu’à 1,5 t
Poids total en charge : 3,5 t
Production totale : 969 751

  Nicolas Laperruque 

Source : Daimler Medias
 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


06 février 2021 On en parle

Un jour, une Auto, Diana, une Mercedes classe S classée épave, une Uno blanche repeinte...

L'on a beaucoup parlé d'auto à l'occasion de la mort de la princesse, de la Mercedes classé épave et revendue en "Occasion Etoile " à la Fiat Uno blanche repeinte

> LIRE


19 novembre 2020 Histoires d'achats

Quelle est la meilleure cote auto gratuite? Nous les avons testé

Quand on veut vendre ou acheter une voiture, connaitre son "vrai prix" c'est essentiel. On peut tatonner, perdre du temps, passer des heures à regarder les annonces, ou utiliser internet.  Re

> LIRE


16 novembre 2020 On en parle

Shopping de Noël, les coups de cœur de la rédaction. Liste #1

Chez Road-Story nous sommes de grands enfants et nous croyons toujours au Père Noël. Comme nous avons été très sages cette année, et que nous savons que vous aussi, nous avons d&ea

> LIRE


28 septembre 2020 On en parle

Le seul bouquin en français sur la W124 vaut le détour

Les livres sur l’automobile sont nombreux, très nombreux et souvent de qualité inégale. Ils ont également la particularité de traiter toujours des mêmes sujets et de s&rsquo

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter