16 novembre 2019

Dans le cœur de l'unité 2, l'antre secret de McLaren


C’est un endroit secret, quelque part dans le sud de l’Angleterre. Un endroit plein à craquer de célébrités oubliées. Ce ne sont ni des stars de cinéma, ni des musiciens, mais des voitures de course. Bienvenue dans l’Unité 2 de McLaren. 

Un patrimoine unique 

De nombreuses McLaren de course sont exposées dans le Hall du McLaren Technology Center, usine de Woking, siège de la marque anglaise et de l’écurie de course au palmarès long comme l’annuaire de Londres. Mais ce n’est rien de comparable avec ce hangar qui regroupe la quasi totalité du patrimoine de McLaren. 

Si de nombreuses F1 finissent sur le ‘marché de l’occasion’ quelques saisons après avoir courru, ce n’est pas le cas des McLaren. Ron Dennis refusant de les livrer à n’importe qui, et souhaitant garder jalousement ses beautés. Cet endroit abrite au moins 70 voitures, ainsi que des roues, des sièges, des composants, museaux et même les caisses qui ont transporté l'équipement de l'équipe dans le monde entier.

Sous les bâches, des noms légendaires

En vous promenant dans cet antre, vous remonterez l’histoire de la F1 moderne, au travers de noms tels que Prost, Senna, Lauda, Hakkinen,  Hamilton ou  Raikkonen. Toutes ces monoplaces de course et autant de victoires illustrent un passé, pas si lointain où McLaren était l’équipe à battre. 

Au hasard d’une bache transparente soulevée, vous découvrirez une MP4-18, développée pendant des mois mais qui ne courra jamais. 

Une voiture d’essai à moteur Lamborghini, conduite par Ayrton Senna, se trouve dans un coin. Elle a servi à l’époque pour un test mené par le Brésilien, destiné à évaluer le moteur italien. McLaren signera finalement avec Peugeot et il n’y eu jamais de McLaren-Lamborghini inscrite au championnat. 
Ces F1 côtoient aussi les McLaren de route, dont une roadcar F1 GT à longue queue, un des 3 exemplaires construits. 

La caverne de tonton Dennis 

Les vieux pneus sont parfaitement empilés les uns sur les autres, tandis que les pièces détachées sont rangées dans des boîtes au cas où ces beautées endormies souhaiteraient sortir de leur sommeil profond pour reprendre la piste. Les outils, indispensables à cette hypothétique remise en route, sont sont prêts sur les établis de la zone de maintenance. 

Maintenir ces bijoux en marche 

Le consultant Ian Gosling aide à entretenir les trésors de l'unité 2. «Depuis la création de McLaren International en 1981, aucune voiture MP4 (postérieure à 1981) n'a été vendue», déclare Ian. "Les voitures de la série M d'avant 1981 sont principalement entre les mains d'autres personnes. Elles étaient vendues à la fin de chaque saison pour aider à financer la saison de l'équipe l'année suivante."

Si ce hangar est une maison de retraite pour F1, cela ne signifie pas qu’elles sont enfermées à jamais. Pour les événements spéciaux, l’équipe de McLaren Héritage préparera et déplacera n’importe quelle voiture. C’est aussi eux qui s’occupent des réunions consacrées au patrimoine, telle que le le Goodwood Festival of Speed ​​ou la Monterey Motorsports Reunion.  Au moins une trentaine de voitures ont sont parties rejoindre des concessions McLaren Automotive dans le monde entier. 

Une collection unique, aucune autre écurie de F1 n’ayant pris le temps de sauvegarder ses machines de course. A noter que cet endroit regorge également...d’ordinateurs de toutes les époques. 

En effet, chaque F1 moderne dépend d’un système d’exploitation comtemporain. Difficile aujourd’hui de trouver une version de Windows des années 90, ailleurs que sur un pc de cette époque. Mais le plus important se trouve ailleurs, vous pouvez approcher les lettres et les noms griffonnés sur les sièges, les couvertures chauffantes ou les flight cases. Une rare occasion de toucher l'histoire du bout des doigts. Comme Prost ou Senna...

Sur le même sujet : McLaren MP4/2

Nicolas Laperruque 

Source : McLaren
Photos : Darren Heath

Retour

Ces histoires sont pour vous :


15 mars 2020 Histoires de courses

Giovanna Amati, une femme en F1 !

Une femme en F1, je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Pourtant dans l’histoire du sport automobile, elles sont quelques unes à s’être illustr&eacu

> LIRE


08 mars 2020 Histoires de courses

Onyx-Moneytron, Le casse du siècle en Formule 1

“J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c’est qu’il y a un capitaliste de moins sur cette terre. La mauvaise, c’est que c’est moi.” Ces mots sont ceux de Jean-Pierre Va

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter