22 février 2020

Le test le plus dur du monde pour la Volkswagen Golf 1 en 1974

Quand Volkswagen testait sa première Golf de l'Alaska à la Terre de Feu. C’était en 1974, le constructeur allemand allait lancer la Golf sur le marché et il n’avait pas le droit à l’erreur. Pour valider la durabilité de la nouvelle compacte, un road-trip est organisé avec 4 compagnons dans deux Golf, sur 30 000 kms. Ultime test avant un demi siècle de succès. 

3 mois de voyage 

Les deux pilotes accompagnés de deux ingénieurs de la marque partiront pendant 3 mois. Les deux équipages seront suivis par un Bay Window derrière avec des fournitures et des pièces de rechange. Nos équipages découvriront vite des routes ni balisées, ni bitumées, des difficultés à trouver un endroit pour dormir, et apprendront la négociation auprès des différentes polices des frontières. 

Golf première du nom 

Les deux véhicules qui seront utilisés sont des 3 portes peintes en jaune brillant et sorties de la chaîne de montage en juillet 1974. Ce sont des Golf avec le moteur standard de 70 ch. Peu de préparation avant le grand raid, à part une protection sous le véhicule, destinée à protéger moteur, carter d’huile et boîte de vitesse.

On y ajoute une paires d’antibrouillards, ainsi que des feux auxiliaires halogènes. L’équipement spécial comprenait également une radio “"Emden", un compte-tours et un manomètre de pression d'huile VDO. A l’arrière on retire la banquette, remplacée par un espace de chargement. Le partenaire Pirelli fournit des pneus 155 SR13 Cinturato P3 montés sur des roues alu. 

Un road trip impitoyable 

C’est Fritz B. Busch,  journaliste automobile le plus connu en Allemagne à l'époque qui fera office de "pilote d'essai" pendant cette incroyable aventure américaine. Une aventure qui durera 94 jours. Le départ est donné en Octobre 1974, de Fairbanks en Alaska, direction le sud. Au menu, Yellowstone Park, le Grand Lac Salé, la Vallée de la mort. Les équipages traversent presque tous les pays d'Amérique Centrale. Les montagnes Rocheuses, les steppes du Nevada et du Chili, les hauts plateaux andins du Pérou et de la Bolivie, et le Pacifique sont tous gravés dans les mémoires.


Les Golf culminent même à 4843 m d’altitude à Abra Anticona en Amérique du sud. La dernière étape les conduira à Ushuaia, en Terre de Feu en janvier 1975. Busch qui était alors journaliste au Stern publiera ensuite un best-seller et continuera d’écrire sur l’automobile dans Auto Motor und Sport. Il restera toujours lié à Volkswagen, établissant même des records du monde avec un véhicule diesel à aérodynamisme amélioré sur la légendaire piste d'essai Ehra-Lessien.

Routes dangereuses 

Dès la  première partie de l'aventure, les choses se compliquent avec des routes gelées pendant 2500 km.  Les ravins, l’absence de rambardes de sécurité, les pentes abruptes, rien n’est épargnée à la Golf. Sur ce genre de terrains la traction avant de la Golf montre toutes ses capacités. Avec des écarts de températures importants tout au long du périple, les ingénieurs mesurent la qualité du système de refroidissement. Visiblement cette Golf c’est du costaud. 

Un Mexique enthousiaste 

En arrivant au Mexique, les deux équipages retrouvent un peu de chaleur humaine. Ici tous les taxis sont des Coccinelles. Et elles ont toutes la particularité de ne pas avoir de sièges passager à l’avant, dans le but de faciliter l’accès à bord. Ici, la simple vue de la future Golf déclenche des quasi émeutes. Tout le monde veut la voir, la toucher. 

Un Guatemala hostile 

C’est en arrivant au Guatemala que la situation s’est soudainement aggravée. La chaleur accablante, la découverte brutale de la jungle, les débuts de bagarre, les passages de frontières toujours plus compliqués, puis finalement les marécages pratiquement impénétrables auront raison de la patience de nos équipages. Les garçons finissent par emprunter un ferry pour rejoindre la Colombie, faute de solution de rechange. Le moins que l’on puisse dire c’est que les choses ne s’améliorent pas une fois en Amérique du Sud.

La route escarpée qui mène vers l’Equateur, les conditions climatiques horribles, ralentissent la progression de l’équipage. C’est une fois au Pérou que les choses gagnent en facilité et permettent à nos équipages de souffler et profiter du paysage. Cela ne les empêche pas de tomber de fatigue en arrivant au Chili. Une petite pause s’impose, avec la visite de l’impressionnante mine de cuivre de 
Chuquicamata. 

Une fiabilité étonnante 

Au cours des 30 000 kilomètres extrêmement exigeants, les seuls avaries seront un échappement troué, une courroie de distribution détendue et un réservoir d’essence troué. 
Autant de réparations faites sur le bord de la route, avant de monter sur un bateau pour passer le Détroit de Magellan. Quand les deux Golf reviennent en Allemagne, elles sont étonnamment épargnées.

Au printemps 1975, les techniciens Volkswagen récupèrent la  Golf de Busch avec un réservoir percé, quelques bosses, quand la deuxième a des stickers arrachés et des phares endommagés. 
Aujourd’hui ces deux voitures sont conservés précieusement par Pirelli et Volkswagen. Une au musée “Automuseum Fritz B. Busch” à Wolfegg en Allemagne. L'autre, avec le numéro de châssis 175 3 022 653 (WOB V 645) a les honneurs du musée Volkswagen de Wolfsburg.  

 

Nicolas Laperruque 

Retour

Ces histoires sont pour vous :


27 mars 2020 Histoires d'auto

Aux origines de l'électrique chez Volkswagen, EP1 : Buzz l'éclair, le Combi électrique !

Vous aussi vous en avez marre d’attendre l’arlésienne? Le fameux Combi électrique, promis depuis trop longtemps n’en finit plus de se faire attendre. Pourtant le Combi électrique exi

> LIRE


28 mars 2020 Histoires d'auto

Aux origines de l'électrique chez Volkswagen, EP2 : l'Elektro Golf, Volkswagen branchée depuis 1976!

Bien avant de présenter son ID3, Volkswagen s'intéressait déjà à l’électrique. Retour sur l’histoire de la Golf à prise. Une histoire longue mais m&eac

> LIRE


05 mars 2020 Histoires d'auto

Le buggy de Steve McQueen vendu aux enchères pour 410 000$ !

Jeudi 5 mars, c’est un morceau historique du cinéma qui change de mains aux Etats-Unis. En marge du Concours d’Élégance d’Amelia Island (Floride), Bonhams propose aux enchères

> LIRE


28 janvier 2020 Histoires d'achats

Une Citroën BX Sport venue du nord

Cette fois-ci, c’est au tour d’un fleuron de l’automobile française d’être ramené en région parisienne. Road trip en direction de Lille en compagnie d’Adrien, le st

> LIRE


Newsletter
Je m’inscris
à la newsletter